Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2011-0520-cathares-005grand week-end sur les sentiers cathares, ça doit dépayser, du genre engagez-vous vous verrez du pays.

Et bien, pas déçus du voyage ... je pensais même intitulé l'article "biche oh ma biche" vu tous les bestiaux qui circulaient sur les 300 hectares du gite du Bouchard. Mais en fait des biches, j'en ai peu vu, étant donné qu'une petite minorité, dont j'étais, dormait en plaine, et là plus de cyclistes que de marcassins.

Le vendredi fut donc consacré, entre deux verres de sangria, à l'observation de la horde qui campait devant le chalet principal.

Samedi matin, changement de décor et en piste pour la première randonnée qui partait du cimetière de Camps/s Agly avec un temps superbe dès le départ. 22 marcheurs bien décidés à profiter de la nature, vu que la végétation méditerranéenne était très fleurie, que marcher sur le thym, la ciboulette ou le romarin apportait une légère euphorie et .. un solide appétit.

Mais le plus surprenant, ce n'était pas les plantes aromatiques, mais plutôt la diversité d'orchidées présentes sur les bas-côtés et champs traversés. J'ai à côté de moi deux gros bouquins qui devraient 2011-0521-cathares-078permettre de nommer celles prises en photos comme celle-ci ci-contre. Dominique, dans sa grande bonté, m'a coché un certain nombre de pages, mais je suis un peu découragé devant l'ampleur de la tâche (20 000 espéces classées en plus de 800 genres). Je peux cependant vous dire que j'ai dans la collection une Serapias découverte en 1753 dont le nom vient de Sérapis divinité grecque dieu guérisseur et dieu de la fertilité, vu que cette fleur était réputée être aphrodisiaque. Une petite salade aurait été apprécié à sa juste valeur, malheureusement l'espèce est protégée au niveau régional.

Le soir, un groupe partageait notre repas, groupe faisant partie des JLAO (joyeux lurons amateurs d'orchidées) et accessoirement également amateurs de fromages de chèvres et de miel de romarin, d'où une compétition féroce pour ne pas dire acharnée. A eux les fleurs, à nous le reste ...

2011-0522-cathares-007Nous sommes allés récupérer quelques heures, mais voilà, la tramontane s'est levée et le lendemain, le ciel faisait grise mine ... et nous aussi.

Nous avons ressortis nos pélerines et notre pélerin fétiche, le derviche tourneur de service, celui qui prie sur les chemins de St Jacques, en espérant qu'avec son efficacité coutumière, il nous balaye ce petit crachin sournois, comme il avait balayé en un gros quart d'heure la veille l'histoire d'un siècle et demi de catharisme.

Peine perdue, le Bugarach est du type arche de Noé, il sera peut-être épargné par le déluge, mais pas par l'humidité.

L'ascension du pic, ce sera pour une autre fois, nous nous contentons de parcourir les sous-bois et de découvrir d'autres espèces comme l'ail des ours, de véritables tapis dans les sous-bois. Nathalie m'a même mis entre les mains une "sirène gonflante" une espèce de truc qui fait tac-tac quand on la touche, c'est beau l'écologie !!

Le soir le nirvana : des côtelettes de sanglier, sur mon échelle de Richter ça vaut 8 pâtisseries du jeudi ! 2011-0523-cathares-093

Et le lendemain re-soleil, mais un vrai de vrai, un qui fait fondre le macadam de bonheur. La montée au château de Perpertuise par le GR36 fut un peu épique, mais la visite des ruines, la descente par l'autre versant (un peu casse-g...) le pique-nique à l'ombre et un Michel, qui au pas de course, récupéra sa voiture pour navetter les autres chauffeurs et nous épargner le bitume surchauffé, un beau coup de chapeau à l'artiste (et aux deux autres animateurs).

16km et 600m le 1er jour, 18km et 600m le Dimanche, pour le lundi j'ai oublié de demander.

mes photos + celles de Monique

 

pour la photo de groupe, nous avons fait appel à la contribution exceptionnelle d'un barbu avec chien.

Tag(s) : #coin montagne archives
Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :