Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

 

En ce jour de la Saint Anthelme, nous avions rendez-vous rue François Ransinangue.

Anthelme, prénom d’origine germanique, serait associé à « protection divine ». C’est sans doute pour cette raison qu’il n’a pas plu… !

Les Anthelme sont extrêmement sensibles. Cette sensibilité les rend très attentifs aux autres et aux choses de la vie, même les plus petites que d'autres ne remarquent pas. Anthelme est un rêveur ; il a une imagination débordante. Cela ne l'empêche en rien d'avoir les pieds sur terre : Anthelme est très logique, minutieux, avec un esprit pratique incroyable. C'est quelqu'un de très subtil, qui a de la délicatesse dans ses relations humaines, qui sait s'adresser à l'autre même en période compliquée. Anthelme est un ami solide. Bref, vous vous êtes tous reconnus dans cette présentation.

Mais qui peut bien être ce François Ransinangue ? Et pourtant, 22, les voilà… Eh oui, 22 randonneur(e)s sont venu(e)s se garer dans la rue de cet apparemment illustre inconnu, même pas noble.

De toute façon, nous ne sommes pas ici pour chercher des réponses à des questions qui ne nous ont pas été posées. Pour nous, le bac, à part peut-être celui de Lamarque, c’est fini. Le parc de Majolan vient d’ouvrir, alors, en route.

Et c’est parti pour la matinée. Au retour, comme toujours, au vu de l’affichage des résultats sur son matériel « spécialisé », aucun des participants n’a parcouru la même distance. Entre ceux qui annoncent 13 km et d’autres 18, où est la vérité, s’il y en a une ? Seule explication possible : les personnes ayant de petites jambes n’ont fait que 13 km quand les grandes jambes en parcouraient 18 !

En images, le résumé de cette dernière de la saison.

Et, tant qu'à faire, d'un pas léger !

 

Bonnes vacances !

Texte et photos : Jean-Claude

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :