Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rendez-vous à Pujols-sur-Ciron, sur la place des Platanes… inconnue de la plupart des GPS. C'est ça la quiétude tant recherchée des territoires ! Alors, comment la reconnaître ? En observant l'amoncellement des feuilles sur le sol. Indubitablement, une feuille de platane ne peut pas être confondue avec, par exemple, une feuille de marronnier !

Pour compléter la tranquillité des lieux, on nous avait prévenu : la Raisin dort. Chouette alors ! Nous allions pouvoir errer discrètement, à notre convenance, dans cette tranquille campagne automnale. D'ailleurs, pour achever de nous convaincre que nous étions bien en automne, de son côté, la météo faisait vraiment grise mine. Pire : elle nous menaçait de rares averses. Mais, grâce à la contribution de Gilles, notre Monsieur Météo, nous restions sereins : de ce côté-là, il ne pourrait rien nous arriver.

Et puis, très vite, nous avons constaté une agitation inhabituelle : des cyclistes, juchés sur leurs VTT, et des marcheurs, de toutes les couleurs, surgissaient de partout. Et là, soudain, la lumière s'est faite : ben ouais, il s'agissait de la Raisin d'Or, cette manifestation annuelle du coin ! Comme quoi rien ne vaut le langage… écrit.

De plus, pour tenter d'achever de nous démoraliser, avec ce temps maussade, on nous annonçait une opération "Portes ouvertes". De quoi grelotter avant de démarrer. Certes, par les temps qui courent, il est recommandé d'aérer régulièrement mais quand même ! Mais on peut aussi voir le côté positif des choses : quand les portes sont ouvertes, nous savons tous qu'il n'est pas besoin de les enfoncer !

En revanche, il est vrai que nous aurions pu remplir nos sacs à dos des bouteilles que proposaient la plupart des châteaux rencontrés. C'était un choix : charger le sac, certes, mais, en contrepartie, soulager le compte en banque… l'un équilibre-t-il l'autre ?

Malgré ces situations déstabilisantes, nos 26 participants ont vaillamment fait front et sont parvenus à garder leur bonne humeur. Même si, dans l'après-midi, malgré les efforts répétés de Gilles, désespéré de ne pas être parvenu à trouver le fameux bouton qui éloigne les nuages, nous avons eu droit aux "rares averses" annoncées. Mieux : l'application était elle aussi contre nous. Par exemple, comment peut-on nous indiquer que la pluie arrivera dans 8 minutes alors que nous sommes déjà dessous ? Encore et toujours des "fake news" !

 

Malgré toutes ces épreuves courageusement surmontées, nous avons bouclé le parcours prévu. Avant de nous séparer, Henri et Dorit nous ont fait une sympathique surprise. Évidemment, ça reste entre nous, sinon, ce ne serait plus une surprise…

 

Malgré tout, même dans des conditions similaires, il semblerait que nous soyons prêts à recommencer ailleurs.

 

Comme dans ce petit village : https://youtu.be/tNWvPmYXDAA

Alors, à la prochaine !

Texte de Jean-Claude

Photos de Jean-Claude et photos de Serge 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :