Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Comme annoncé dans l'invitation à cette randonnée sportive, en dehors des pins, des ceps… de vigne et de quelques étangs, il n'y avait rien à voir.

 

Et ben ça n'a pas empêché 18 naïfs de se retrouver au point de rendez-vous.

Que comprendre ? Ces personnes sont-elles venues pour vérifier qu'effectivement il n'y avait rien à voir ? Voulaient-elles visualiser ce que peut être "rien à voir" ? Ont-elles vu… ou rien vu la même chose ?

Il faut aussi préciser que le côté "rien à voir" était mis en valeur par le brouillard qui nous a accompagné toute la matinée. Si vous y ajoutez l'emprunt de sentiers tirebouchonnant où la marche en file indienne s'obtient sans insistance de l'animateur, où on annoncerait plutôt "attention, sanglier" que "attention, voiture ou vélo", vous avez une (bien petite) idée des conditions périlleuses et anxiogènes courageusement endurées et finalement surmontées par ces aventurier(e)s d'un dimanche matin.

En contrepartie, ce petit monde a pu mettre le nez sur les couleurs de l'automne et les senteurs du terroir. Il fallait faire vite car la grisaille de l'hiver arrive et pas seulement à coups d'annonce de prévisions météo. Il suffit de voir virevolter les feuilles mortes.

Finalement, 17 km et 4 h plus tard, tout le groupe en était revenu. Ouf !

En revanche, comme il n'y avait rien à voir, les appareils photos n'ont guère crépité. Il en résulte une reconstitution très partielle du circuit à base d'images anciennes obtenues dans des circonstances plus favorables.

A la prochaine, programmée le 12 décembre !

D'ici-là, portez-vous bien !

Texte et photos : Jean-Claude

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :