Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Ce matin, à l'aube, le départ est donné à 6h30 en co-voiturages, vers la petite ville de FONTET (ou petite fontaine) dans le Réolais, pour la reprise de nos Godillots traditionnels. Traditionnels ? Pas tout à fait, puisque pour une reprise après plusieurs confinements successifs et les congés d'été, nous avions opté pour une rando un peu écourtée, à 22 km.

 A la base nautique, lieu du rendez-vous, les équipages arrivent, et à 8h, tout le monde est là… Heu, non, pas tout à fait ! Il nous manque 3 personnes. Et rapidement un appel téléphonique nous précise que les 3 personnes concernées co-voiturent et ont été surprises par la fermeture non signalée de la bretelle de la sortie 8 pour entrer sur la rocade… Donc, après leur arrivée, nous démarrons la rando ; il est 8h30. Le ciel est un peu voilé, mais nous espérons ne pas avoir de pluie sur tout notre parcours.

 Nous démarrons le long du canal, histoire de nous mettre dans l'ambiance, avec, il faut

l'avouer,  un rythme quelque peu rapide, comme pour rattraper le temps perdu au démarrage…, puis passons près les carrières de sable et grave, (toujours en exploitation). Puis nous retraversons le canal pour entrer, cette fois-ci, « dans les terres ». Nous montons au petit village de Blaignac au sommet duquel est installée l'église romane du XVII ème siècle et son clocher à 2 cloches.

Nous traversons le village pour nous diriger vers la petite Eglise Sainte Croix de Joyeux, qui, malheureusement, comme toutes les églises qui jalonnent notre parcours, est fermée… Le bâtiment mitoyen, qui fut un presbytère puis une école, est actuellement transformé en logement de fonction communal.

 

Nous longeons un moment la D 224 pour traverser des champs de maïs et rejoindre Halié où là, nous devons traverser la D9, très passante, pour retrouver, de l'autre côté,... des champs de maïs.... Il faut dire que la richesse de cette région reposait autrefois sur la culture du tabac (d'où les nombreux séchoirs à tabac que nous avons pu voir, éventuellement restaurés et aménagés en logements), culture désormais remplacée par celle du maïs.

 De champs de maïs en petites routes , nous sommes finalement arrivés à NOAILLAC, charmant petit village aux maisons anciennes parfaitement restaurées, donnant à cet endroit un cachet certain.

Près du lavoir, nous avons posé nos sacs pour la pause pique-nique, prolongée par une petite

sieste pour certains.

Nous avons poursuivi notre rando en direction du canal vers Camelarge et Baudillot (ne pas confondre…), sous le soleil qui commençait à se faire insistant.

Arrivés au canal, nous l'avons longé à l'ombre des platanes, avec très peu de circulation. Seuls quelques vélos nous ont obligés à marcher en file indienne, mais sitôt passés, nous reprenions nos papotages en groupe, comme il se doit…

Nous passons les écluses de la Hure (avec son église et son clocher qui domine le canal) puis l'Auriole, et son moulin à grain, qui utilisait le canal pour les approvisionnement en grain, et les expéditions de farines.

 Au Moyen Age, les pèlerins en route vers St Jacques de Compostelle traversaient la Garonne au gué de Tartifume (près de la base nautique) . Les Bénédictions possédaient le droit de bac à cet endroit.

A 15h, nous arrivions au parking. Nos 15 randonneurs étaient ravis d'avoir pu se retrouver après de longs mois d'absence (mais pas forcément d'inactivité)  et d'avoir pu marcher « comme avant », avant la pandémie…

 Quatre d'entre nous ont souhaité visiter le Musée de l'artisanat et des monuments en allumettes. Nous nous sommes donc présentés à l'entrée et avons été pris en charge par un passionné de traditions, qui nous a montré et expliqué le fonctionnement de nombreux objets anciens.

 Ensuite, nous avons changé de local et un autre « passionné » de maquettes, nous a fait découvrir un monde « inimaginable » : des maquettes de monuments existants (mas pas la Tour Eiffel du « Diner de cons »…) qu'il avait réalisé, parfois en plusieurs années (14 ans pour le Château de Versailles.) en reprenant tous les détails des intérieurs, avec personnages, luminaires, etc. C'était impressionnant.

 Puis, en sortant, la chaleur devenant bien présente, nous sommes allé boire un verre au bar de la base nautique, avant de rentrer sur Saint Médard.

 Très belle journée, très bon groupe de marcheurs motivés, très bon rythme, merci à tous ! Et surtout à ceux qui se sont levés tôt…

 Nous comptons sur vous pour notre prochaine sortie.

L'équipe des animateurs.

 Lien photos Lisa et Serge

PS : Regardez bien le dessin de la Belle au bois dormant… Retournez-le et voyez le résultat lors de son réveil...

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :