Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Voici les vacances ! Mais avant :

Il était une fois... une ASSM, très courtisée, invitée un peu partout dans le royaume de France. C'était une époque où la Covid n'avait pas encore été inventée. On était donc libre de déambuler dans le royaume et de vaquer aux occupations de son choix.

Panneau de signalisation : Troupeau "de randonneurs" en liberté.... 

 

C'est ainsi qu'elle reçut une invitation de Madame la Marquise. Jusque là, tout va très bien... A part que nous ne connaissons pas de marquise. Comment, vous ne connaissez pas Jeanne-Antoinette Poisson, épouse Charles-Guillaume Le Normant d'Étiolles ? Il est vrai qu'avec ces confinements/déconfinements à répétition, on a la tête accaparée par une foule bruyante d'informations et de techniques nouvelles et ça prend de la place. On est dans le "click and collect" ; on se serre la main en distanciel ; on fait les repas de famille en visioconférence. Bref, on est déjà dans le monde enthousiasmant de demain !

Et alors, Jeanne-Antoinette ? Là, pour le coup, c'est le monde d'avant hier. Introduite à la cour de Versailles, elle est remarquée par Louis XV... et devient sa maîtresse. Grand seigneur, ce dernier lui offre le domaine de Pompadour et le titre de marquise qui va avec.

La nouvelle marquise ne résidera jamais dans le château de Pompadour lui préférant Versailles et le Petit Trianon, construit pour elle.

Depuis cette lointaine époque, beaucoup de changements se sont produits. Pompadour est devenue la commune d'Arnac-Pompadour avant de faire aujourd'hui partie de la communauté de communes du Pays de Lubersac-Pompadour. Pour un peu, Jeanne-Antoinette devenait marquise d'Arnac ! Le cheval y est toujours roi et les haras royaux sont devenus haras nationaux.

Tous ces bouleversements en sont-ils la cause ? Toujours est-il que le courrier de la marquise nous est parvenu très, très tardivement. Le château ayant changé de propriétaire, nous nous sommes rabattus sur un sympathique gîte, sans doute mieux en accord avec nos moyens, au lieu-dit Laleu (à peine si nos modernes GPS connaissent !), commune de Lubersac.

Nous n'avons pas visité le château mais nous gardons un excellent souvenir de ce séjour.

Il aurait pu se dérouler en... 1758. Nous ne l'avons fait qu'en avril 2018.

Comme déjà annoncé, ce numéro est le dernier.

A bientôt pour des randonnées "pour de vrai".

Bonnes vacances et néanmoins prudentes !

Pour garder la sérénité : https://youtu.be/_JpXlliAn2I

Texte et photos : Jean-Claude

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :