Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

Rando-Santé autour de St Raphaël

Ce Mercredi 5 Mai 21 après une nuit très arrosée ( ?), nous étions une douzaine de randonneurs sous les chênes de l’airial devant la chapelle de Pey Berland.

L’influence politique et religieuse de Pey Berland, dont les œuvres bordelaises intègrent nombre de monuments et institutions encore debout à l’instar de la tour éponyme près de la cathédrale, s’est éteinte avec la fin de la guerre de cent ans. Anglophile convaincu, son grand échec fut la reddition de Bordeaux au Roi de France Charles VII après la défaite de John Talbot à Castillon. La statue dorée de la Vierge qui a remplacé la flèche détruite par un ouragan, est orientée vers St Raphaël village natal de Pierre (Pey en gascon) Berland.

L’abri devant la porte de la chapelle a accueilli depuis des siècles autant de pèlerins jacquaires, que de bergers au cours des transhumances, et de fidèles dont le nombre excède souvent la capacité du petit édifice. A voir, la charpente en bois de cette avancée, tout à fait originale.

Notre circuit printanier de 6 km, en deux équipes comme il se doit, entamé en direction du hameau de Pimbalin, tourne dans le sens horaire autour de la chapelle jusqu’à atteindre le hameau de St Raphaël par la piste venant de Macavin et Eyrissan.

C’est une belle matinée de printemps qui nous offre sa nature généreuse. La pluie de la nuit a rassemblé le

pollen résiduel des pins en curieux dessins dans les flaques du chemin. Les empreintes fraiches des sangliers et des chevreuils décorent la boue des ornières. Le chant des coucous s’entend dans le lointain. Des fourmis noires (très grosses) ont investi l’intérieur d’un os trainant dans les herbes. Près de la ferme (abandonnée) de Villefort, une carriole n’attend dans le foin fleuri, qu’un cheval ou un âne, pour reprendre du service. Une touffe de fenouil à forte odeur anisée monte le long du puits, et un rouge-gorge invisible vocalise dans la haie. Le long du ruisseau du Dehès, des osmondes royales se mêlent aux fougères aigles du sous-bois. Les ruches avant les prairies aux moutons ont été déplacées, sans doute pour mieux profiter des fleurs de saison. Les hirondelles sont revenues et filent au ras des toitures des granges de St Raphaël.

La sérénité et le bien-être dispensés par les randonnées en forêt, justifient l’effort de se retrouver chaque semaine, surtout en cette année 2021 dont nous nous souviendrons longtemps.

Merci à Solange et Alain, et rendez-vous à la prochaine rando !

texte et photos d'Hervé

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :