Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

2021-05-02 

Il était une fois... un personnage haut placé avec, de surcroît, une hauteur de vue hors du commun, et qui, comme sœur Anne, scrutait l'horizon. Un soir de fin avril, il pensait voir le bout du tunnel et nous en faisait le commentaire par médias interposés. Ainsi, pour le 3 mai, il nous annonçait la fin des restrictions de déplacement. Alors, comme ça, brutalement, on va pouvoir aller où on veut ? Sans autorisation dérogatoire ? Mais, sans surveillance, on va se perdre ! Le 19 mai, le couvre-feu serait retardé à 21 h ? Et le 9 Juin, à 23 h ? Mais ça va être la bamboche à tous les étages ! Et que dire du 30 juin où le couvre-feu serait carrément levé ? Vous rendez-vous compte qu'on va pouvoir randonner nuit et jour ! De quoi rattraper le temps perdu ! Ça, c'est de la transparence. Tellement transparent qu'on ne sait même pas comment vont se dérouler les élections régionales de (peut-être) juin prochain.

Vous comprendrez qu'en pareille situation, j'ai des scrupules à vous proposer une randonnée lointaine ce

dimanche, à la veille de la levée des restrictions. Et au lendemain de la Fête du Travail où tout le monde cherche à ne rien foutre alors que certains en cherchent. Ce serait de la provocation. Je vais donc vous demander d'être honnêtes, ce dont je ne... doute pas, et de ne la parcourir qu'à partir du Lundi 3 mai à compter de 0 h. Mais attention : les mesures de distanciation et les gestes barrières demeurent applicables ! Pas plus de 6 derrière l'écran et masqués si vous ne pouvez pas respecter une distance de 2 m minimum entre vous. Ne croyez quand même pas que ça va être la foire ! Ah ben m.... alors !

Voici quelques semaines, peut-être vous souvenez-vous que nous sommes allés à Barroude par la vallée de la Géla. Aujourd'hui, conduits par le même animateur, nous pourrions aller toujours à Barroude, mais par le circo de Barrosa. La différence ? Pour la première balade, nous partions du côté français ; pour la seconde, ce

sera en Espagne et, puisque nous parlions de voir le bout du tunnel, le départ de la randonnée se situera un peu après la sortie de celui d'Aragnouet-Bielsa. Comme l'a dit Pythagore, pourquoi faire simple quand on peut faire compliqué ? Un type logique ce Pythagore. J'ai surtout retenu son prénom original : Théorème. Et en plus, il était noble : Théorème de Pythagore. Mais revenons à notre mise en jambe du jour. Depuis les environs du lieu-dit "Hôpital de Parzan", il suffit de gagner la Sierra de Liena. Au passage, on découvre les "minas abandonadas" de Parzan. De là, il suffit de suivre le "chemin des mines" (Soyez sans crainte : il a été déminé). Mine de rien, il s'agit des vestiges d'un chemin muletier qui, venant des mines du pic Liena, traverse horizontalement le cirque de Barrosa entre le col d'Espluca Ruego et le port de Barroude. Il a été aménagé sur une corniche naturelle, vertigineuse dans ses falaises sud et nord ; il relie ces mines à la France. Et, pour les mules que nous sommes, il nous amène tout simplement au refuge de Barroude. En quel état est ce passage aujourd'hui ?

Je vous propose de le découvrir dans l'état où nous l'avons trouvé en Septembre 2011.

Là, c'est aussi agréable que le bruit des pierres qui roulent sous les pieds : lien

 

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :