Overblog
Editer l'article Suivre ce blog Administration + Créer mon blog

ce qui est paradoxal c'est le fait que plus nous allons loin pour démarrer une randonnée, moins nous perdons de randonneurs (à moins que certains ne soient jamais arrivés ...) Ainsi pour Gauriac 52 km de la maison nous étions 57 fringants avec un vrai soleil de printemps, du coup les polaires s'envolèrent vite d'autant plus que le début du parcours était un peu sportif - vous pouvez admirer ci-contre le joli pas de danse esquissé par ce joyeux trio qui montre que les bâtons de randonnée sont utiles en toutes circonstances -.

Cette randonnée nous fit découvrir un nouveau parcours varié et agréable avec une fin

empruntant la boucle des coquines, boucle qui démarre par les escaliers de la vierge, je n'ose imaginer la dénomination de la fin de cette boucle, bien que j'en ai une petite idée, mais nos animateurs, dans leur infinie sagesse, ont fait l'impasse, pour ne pas troubler les chastes oreilles (s'il en reste !)

les photos d'Alain + les miennes

Partager cet article
Repost0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :