Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
11 octobre 2010 1 11 /10 /octobre /2010 11:02

Dimanche 3 Octobre 2010 – 14 heures moins 1 minute.

rando-bxJe suis quai St Michel à Bordeaux, sous l’arche de départ de la Randonnée GDF-SUEZ de Bordeaux : une première ! A côté de moi sur la ligne barrée de rubalise FFRandonnée, quatre porteurs de ballons ressemblent à des extra-terrestres aux gilets orange, comme les cent trente bénévoles bleus, oranges ou blancs qui encadrent la foule des participants à cette manifestation festive de randonneurs.

Ces bénévoles, qu’avec nos amis du siège de la Fédération nous avons rassemblés et motivés depuis la fin juin pour préparer tous les ingrédients de cette journée : le trajet à travers les quartiers marqués par l’histoire de Bordeaux, la sécurité des traversées des voies du tram et des voitures devant la Porte Cailhau et ailleurs, le topoguide descriptif de cette journée, l’implantation du village de départ, les tentes prêtées par la mairie de Bordeaux ou louées avec bien d’autres équipements de confort, les réunions de mise au point, les dossiers administratifs, le protocole d’accueil des personnalités - Marc de la Hosseraye (Administrateur de la FFRandonnée), Sabrina Gerekens présidente FFRandonnée Aquitaine, Antoine Augé délégué régional Aquitaine de GDF SUEZ, Arielle Piazza adjointe au Maire de Bordeaux, chargée de la Jeunesse, des Sports et de la Vie Etudiante-, le ravitaillement des marcheurs, la publicité, les talkies-walkies, le photographe, et les interviews, et que sais-je encore !

Devant nous le Pont de Pierre et la Garonne, le quartier St Pierre, les places de la Bourse, du 2010-1003-Bordeaux-10Parlement et de la Comédie, le cours du Chapeau Rouge et les Quinconces, Tourny, les Grands Hommes et Pey Berland, la place Fernand Lafargue, la Grosse Cloche, la rue du Puits Descazeaux, la rue du Loup, St Projet et Camille Julian, la Porte Cailhau et ce sera tout à l’heure le retour au village du parc des Sports St Michel.

Une randonnée à deux mille cinq cent participants ! Notre pari, c’est Bordeaux ! Le ballon utilisé par le photographe pour les photos aériennes, est secoué par le vent. Les personnalités sont sur la ligne de départ - 14 heures : Marc de la Hosseraye saisit le ruban et le tranche ; la foule des randonneurs se rue derrière les ballons : c’est parti !

 

 

 

 


Repost 0
7 octobre 2010 4 07 /10 /octobre /2010 20:56

Premier jeudi d'octobre, un bel après-midi comme on les aime : ciel bleu, soleil éclatant, température douce, une légère brise et .. une 2010-1007-Moulis-25pépinière de randonneurs qui gazouillent à ne pas perdre haleine.

Faut dire que c'était aussi les retrouvailles des chinois du 1er et 2eme groupe ... et ils en avaient des choses à se raconter, à croire qu'ils n'avaient pas fait le même voyage, ni les mêmes randonnées - "et ta rizière du 1er jour elle était vert tendre ou vert fluo et ton massage des pieds c'était médical ou amical, et ta soeur elle bat le beurre ou .. oh pardon je m'égare-"

Sandy LEFORTBref tout pour que cela soit unGerard JOUGLIENe réussite, avec en prime ,  quatre petits nouveaux, dont deux  venus tâter le terrain. Et pour que la réussite soit totale, une de nos jeunes adhérentes a confectionné un gâteau dont elle a le secret pour son anniversaire, ses amies ont fait de même. Bilan les calories précieusement perdues pendant les 12,5km parcourus de l'après-midi en 3h ont été miraculeusement récupérées en un petit 1/ heure. La seule qui n'a pas été perturbée c'est Christiane qui, dépuis qu'elle est montée sur la grande muraille est prête à renverser les montagnes (Gilbert a du souci a se faire). Et en plus c'était aussi ma fête photos sur Picasa

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando jeudi archives
commenter cet article
5 octobre 2010 2 05 /10 /octobre /2010 09:27

Y a pas que la Chine, la preuve en images avec un petit texte de Mauricette sur la rando de jeudi dernier

 

2010-0930-StEmilion-1Temps idéal pour la marche, c'était la grande rentrée puisque nous étions 47. Une très belle rando sur les côteaux de St Emilion . Passage devant le cloître des Cordeliers , château La Clotte, nous longeons les murailles de la cité médiévale. Sur le plateau arrêt devant le gros chêne ou l'on pouvait apercevoir les pendus depuis le village. Grimpette aux grottes Ferrand et au château Larroque. Une longue et superbe rando (14km) de l'avis de tous les participants.

Jacky a pris quelques photos

 

 

Mais le mois de septembre c'était aussi le sentier du littoral entre Cassy et Arès avec 24 participants toujours disponibles ardents  et fougueux.2010-0923-Cassy-2

Sans oublier les 38 présents à la rando à Cerons du 16 septembre.

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando jeudi archives
commenter cet article
3 octobre 2010 7 03 /10 /octobre /2010 12:21

2010-1003-Jumilhac-11Nous étions seulement 13 mais quel bonheur la Dordogne pour ceux qui aiment être penchés vers la terre.

W.E convivial (petit groupe) avec un accueil exceptionnel (gentillesse du jeune couple qui s'occupe des gites et repas périgourdin), jolies randos (pas mal de grimpettes).

Pas mal de commentaires directement  sur les photos .

 
Repost 0
Published by Mauricette - dans rando we archives
commenter cet article
1 octobre 2010 5 01 /10 /octobre /2010 14:58
Tableau récapitulatif des sorties (journée) et séjours
de 2010
*************************
   
 

Dimanche

10 Janvier

St Laurent du Médoc

Mardi

19 janvier

Arsac

Samedi-Dimanche

23-24 janvier

 Cauterêts                 

 

 

 

Dimanche

7 Février

Morizes              

Mardi 

9 Février 

Branne

Samedi-Dimanche

20-21 Février

Le Lioran          

Jeudi

25 Février

St Aubin          

 

Dimanche

7 Mars

St Germain des Graves 

semaine

2-6 Mars

Les Encantats

samedi-Dimanche

20-21  Mars

St Engrâce

Jeudi

25 Mars

le 41 B          

 

 

Samedi-Dimanche

3 4 Avril

Marais Poitevin

Mardi

13 Avril

Soussac

 

Samedi-Dimanche

16-17 Avril

Aveyron 

      Jeudi

22 Avril

St Laurent

Samedi-Dimanche

1 - 2 Mai 

              St Engrâce 

Jeudi

6 Mai

Gradignan - Canéjan

Ascension

15-18 Mai

Gorges de l'Allier

Samedi-Dimanche

29-30 Mai

Neuvic


 


Mardi

8 Juin

La Bastide d'Armagnac 

Samedi-Dimanche

12-13 Juin 

La Rhune 

 

Jeudi


17 Juin

Piraillan

Mardi

22 Juin

St Martin de Pertignas

Samedi-Dimanche

25-26 Juin

Val d'Azun

 

 Semaine

3-11 Juillet

Bretagne 

samedi-Mercredi

 10-14 Juillet

Cauterêts

 Samedi-Dimanche   

23-24 Juillet

Visaurin-Mature

 

 

Samedi-Dimanche

23-24 Juillet

châteaux de la Loire                    

Samedi-Dimanche

7-8 Aout

La Bérouat

Samedi-Dimanche

 14-15 Aout

Benac           

 

Ou est  Alain ???

Samedi-Dimanche

 21-22 Aout

Le Vignemale           

 

samedi-dimanche

4 - 5 septembre

Anayet le Pourtalet               

mardi

7 Septembre

la tour de Garat

jeudi

9 Septembre

Vayres (mascaret)

samedi-Dimanche

18-19 Septembre

St Antonin

jeudi  

23 Septembre         

Cassy                   

samedi-dimanche

2-3 octobre

Jumihac



samedi-dimanche

16-17 octobre

Saintes          

jeudi

     21 octobre       

  Créon          

Dimanche 

7 novembre

Sainte-Terre

 


              Mardi

23 novembre

BISCARROSSE

 

 

Dimanche

5 décembre

 

 

mardi

14 décembre

HOURTIN

 


 

BONUS

la CHINE 

 

Repost 0
Published by Sergerando - dans programme
commenter cet article
29 septembre 2010 3 29 /09 /septembre /2010 23:25

Nuit de Chine, nuit caline, ....

Hier soir le deuxième groupe (21) a remis les pieds sur le tarmac de Mérignac. Pas encore d'info sur les aventures des éclaireurs du 1er groupe (16) je vais donc commencer à narrer notre expédition dans l'empire du milieu.

2010-0914-Shanghai-001Ca va pas être simple, je n'ai pas pris énormément de notes (26 pages A4) et peu de photos (environ 3000) mais mes petits camarades vont m'abreuver d'ici peu de ce que j'ai manqué et ça va donc s'enrichir peu à peu.

Le lundi 13 septembre de bon matin nous étions tous sur le pont et le lendemain, un peu moins vaillants nous débarquions à Shanghai. Notre guide "Gaston Li" nous a immédiatement fait découvrir le vieux quartier commerçant et le jardin Yu, ce qui nous a permis de constater que les touristes étaient surtout autochtones et qu'ils étaient ... nombreux.

Autre découverte, routes très larges, très peu de deux roues, par contre énormément d'automobiles et premiers embouteillages.

En fait ceux de Shanghai (25M d'habitants) sont de la roupie de sansonnet par rapport à ceux que nous rencontrerons à Béijin (seulement 15M mais beaucoup plus de voitures et 6 périphériques ça impose). Autre constatation, la manière de conduire est "peu européenne". Etre assis au premier rang du car procure des sensations fortes, pas besoin d'aller à Eurodisney, là-bas c'est attraction permanente : changement de file toutes les 3 secondes, surtout ne pas laisser d'espace entre deux véhicules, l'usage de l'avertisseur sonore est obligatoire, et la priorité est au plus gros et surtout pas aux transports en commun qui n'ont absolument pas le droit de déboîter et comme leurs arrêts sont situés sur ces fameux périphériques ou rocades, ça tourne au cauchemar.

Bon, après cette digression, continuons, la belle endormiechaleur lourde, ciel plombé, un petit orage vers midi, le temps de découvrir les joies de la table tournante, pas besoin d'être médium, les plats arrivent à toute allure, et chacun s'efforce de suivre le rythme à la baguette, je ne dis pas les baguettes, car certains ont quelques difficultés de manipulation et les tâches sur nos vêtements qui s'accumulent dès que la baguette dérape, mesurent l'ampleur de la tache qui nous attend.

Je reviendrais plus tard sur le cuisine, pas tout le premier jour ...

Ensuite direction le musée en commençant par le 4eme niveau (meubles, costumes, puis le 3eme (peintures, jades) le 2eme (céramiques) et le 1er pour terminer (bronzes).

Du musée nous filons à l'hôtel déposer nos bagages, repartons pour diner et enchainons sur un spectacle d'acrobaties, les paupières sont lourdes et peu à peu les têtes dodelinent. Le dernier numéro où des motos en folies tournent dans une sarabande incroyable réveille tout le groupe et nous permet dans la foulée de regarder la ville illuminée en regagnant nos pénates, la nuit va être douce, nuit câline ... mais pas nuit d'amour trop crevé.

 

Shanghai : son expo, sa nuit, le Bund

belles de neigeDeuxième jour : réveil a 7h30 et découverte des buffets du petit déjeuner mi-chinois, mi européen, bref du solide, du consistant, de quoi tenir la journée. Ca tombe bien car aujourd'hui c'est l'expo universelle. Pour schématiser c'est un dimanche de foire de Bordeaux multiplié par 50. En franchissant le pont qui surplombe l'expo, nous en avons un avant-goût : un flot de visiteurs qui débouche de partout (entre 300 et 400 000 entrées/jour). La surprise c'est qu'une fois les billets achetés l'entrée dans le parc est plus aisée qu'un contrôle aéroport (c'est le même principe ).

Nous voila dans la place, un petit tour dans le pavillon de la Slovaquie, les chinois ont deux passions : se faire photographier devant ce qui est pour eux "exotique" et faire tamponner leur passeport expo par un maximum de pays.

Nous pénétrons dans le pavillon France sans faire la queue grâce à notre passeport et nous commençons a être mitraillés (les plus recherchés étant les blondes, les barbus et moustachus et en dernier les "gueules" chance dans le groupe il y a les trois).Ci-contre c'est Paris sous la neige qui tombe (un must)

Nous descendons en pente douce jusqu'à la sortie et c'est la dispersion du groupe jusqu'au soir, chacun vaquant selon ses préférences.

le Bund de nuitEntre l'architecture des pavillons, leur contenu et les distances à parcourir le choix est cornélien. Je ne vais pas détailler ce que chacun a vu ou entrevu, en tout cas nous nous retrouvons à 18h pour aller diner autour de notre table tournante - curiosité de ce restaurant un pain de mais creux afin d'y déposer de la viande en sauce, bonjour les tâches !- et nous enchainons par un tour de car dans le quartier des affaires illuminé avant d'atteindre notre objectif du soir à savoir une croisière sur le fleuve Huangpu. Nous y sommes pour 20h mais c'est archiplein et nous ne montons à bord qu'au dernier bateau, celui de 22h15, ça nous a permis d'acheter tout ce qui trainait sur l'embarcadère passant du pratique - petit tabouret pliant, à l'esthétique : des machins en gélatine rose qui s'écrasent quant on les jette par terre - tous les immeubles sont illuminés les récents comme les anciens, c'est magnifique. un petit mot sur le temps journée chaude (28°C) et humide, ciel voilé mais pas de pluie

 

Jeudi 16 septembre, 3eme jour, 8h30 promenade sur le Bund, ciel dégagé et bleu et chaleur forte. Après cette mise en appétit, direction la banlieue pour visiter une fabrique de transformation de vers à soie, spécialisé dans les couettes. Déjeuner dans les locaux de la fabrique, parmi les plats proposés une "éponge" de mais retient l'attention.

Ensuite aéroport, envol pour Guilin et là surprise, à 18h il fait nettement plus chaud, une chaleur moite étouffante, un seul remède pour la combattre.

Premières randonnées au pays des rizières

 Vendredi 17 septembre, 4eme jour en Chine et notre premier jour de randonnée.

rencontreDeux heures de route avec un changement de car sur les derniers kilomètres pour atteindre notre point de départ.

Nous chargeons nos sacs à dos avec nos affaires pour 3 jours et en route pour l’auberge qui nous attend.

C’est pentu et la chaleur humide est bien présente, nous sommes rapidement en eau, heureusement les attractions (et les boutiques) ne manquent pas sur le chemin, nous croisons même de riches touristes qui montent en chaise à porteurs. L’auberge est rustique, sympathique, il y a même un micro relié à Internet, nos premiers messages partent pendant la sieste.

Repos jusqu’à 16h, heure propice au redémarrage vers le col avec quelques arrêts afin de profiter des beautés locales, les photos compromettantes sont sur Picasa, à télécharger sans attendre, puis les 7 étoiles et les 5 tigres. Cette petite boucle nous permet d’admirer les cultures en terrasse, riz, mais, patates douces …

Le soir dégustation du riz cuit dans les bambous et première bouteille d’alcool de riz, pas mauvais au goût mais à l’odeur mieux vaut être enrhumé, ça tombe bien avec la climatisation des jours précédents, un certain nombre sont déjà atteints. Si on ajoute ceux qui démarrent un cure de coca-cola, riz et banane ça fait pas mal d’amateurs.

 

Samedi 18 septembre lever 6h pour admirer le lever du soleil sur les rizières, celui-ci un peu paresseux n’apparait quele profil de l'étape 45mn plus tard et les rayons ne transfigurent pas le paysage.

Départ à 7h30 pour profiter de la fraicheur, toute relative du petit matin. En haut du col campement d’ouvriers en train de tracer une route, puis ces dames de la minorité Yao nous font un bout de chemin puis nous offrent une démonstration du déroulé de chevelure au bord de la rivière, j'ai même filmé l'événement mais les vidéos ce sera pour plus tard.

Pause bienvenue avant de repartir, ravitaillement en eau dans le village de Da Chai et arrivée à Dazhai  sur le coup de midi pour le déjeuner que nous prenons en terrasse afin de profiter de la vue.

Un groupe plus important de randonneurs se pointent une heure plus tard, certains au bord de la rupture au point que leurs sacs à dos dorment dans les paniers en osiers des suiveuses.

16h boucle en passant par l’hôtel Panorama, le bien nommé,  qui nous offre une belle perspective sur la vallée. Tous les chemins sont pavés, c’est assez casse-g.. dans les descentes, heureusement il ne pleut pas. Diner le soir, toujours en plein air, nous avons la visite d’un bombyx du murier, spectaculaire le bestiau, cette nuit,  par précaution je ferme les fenêtres.

 

Dimanche 19 Septembre départ à 8h après un déjeuner rustique et descente jusqu'à l'entrée du parc, Petit puis grand car pour Chengyang où nous apercevons le pont du vent et de la pluie sous un soleil de plomb.

et le sourire de la journéeAprès le déjeuner et une séance photos animée en compagnie de groupies déchainées, nous commençons l'après-midi par un spectacle de danses et de chants par des jeunes filles et jeunes garçons Dong (vidéos également à venir). Puis avec un guide local, nous partons à la découvertes des villages de la vallée. Nous assistons à la sortie de l'école, étonnant pour un Dimanche, en fait tout s'explique, en raison des fêtes du nouvel an lunaire, les autorités ont décrétés 3 jours fériés en semaine ... récupérables pour deux d'entre eux le week-end - les b... comptez-vous-

Le soir nous récupérons nos affaires, la douche est froide, les chambres sont chaudes ça compense, heureusement il y a des ventilos dans la salle à manger pour nous aider face aux plats qui arrivent à la vitesse de la mitraille.

Il y a même pour la première fois un poisson entier qui sera massacré par nos baguettes frénétiques.

 

Lundi 20 Septembre départ 7h pour profiter de la fraicheur matinale. C'est un jeune du pays qui nous guide et comme d'habitude c'est magnifique, somptueux. C'est tellement beau que j'en oublie de regarder où je mets les pieds et atterrit donc dans la rizière en contrebas. Les villages Donds du haut avec la culture de l'indigo, et son traitement macération et teinture, bref cette dernier survol des rizières est un enchantement.

un thé musclé ou musquéTout a une fin, nous reprenons le car pour une nuit de transition à Guilin avec une pause déjeuner dans une ville étape (Longchang ?) où les plats très locaux nous ont assez décoiffé comme le gras de porc au caramel qui tremblote de peur sous les baguettes ou le poulet découpé type massacre à la tronçonneuse.

Du coup un arrêt à la pharmacie au pied de la gargote s'impose avant de débarquer dans la banlieue de Guilin pour visiter une plantation de thé et d'en déguster quelques-uns : thé jaune, Oolong au ginseng, à l'Osmenthus, aux 8 trésors "babao cha" (jujube, cannelle, noix, abricot, prune, sucre candi, thé, nèfle).

Ah oui un détail en passant, ce que nous prenons pour des bancs sont en fait des tables et ça ne se fait pas de s'assoir sur la table

Retour à l'hôtel avec pour les volontaires un massage de pieds avant le diner. (la description du massage vous sera donné lors de nos longues randonnées d'hiver). Grande ballade en ville ensuite, tous les magasins sont ouverts et le monde.est dans la rue, étonnant et épuisant

 

au bord de la rivière

Mardi 21 septembre : notre deuxième cycle de randonnées commence, un parcours sur 3 jours avec tout le nécessaire dans le sac à dos.

Le car nous dépose dans la banlieue de Guilin, face à une université et nous avons la chance d'apercevoir les étudiants en pleine préparation militaire, ça se passe dans la joie et la bonne humeur, on aurais presque envie d'y participer.

un pique-nique de roi chinoisNous prenons le chemin en face et ça démarre, ciel plombé, chaleur lourde, heureusement nous avons notre provision d'eau. Traversée de villages, élevage de chèvres, barbier maniant la tondeuse avec dextérité, buffles et construction d'une route bétonnée en live.

Déjeuner sur une placette de village dont nous sommes l'attraction du jour, nous découvrons la notion du pique-nique chinois (photo ci-contre) ça vaut le déplacement. Nous repartons sous une pluie fine qui va gagner en intensité.

La fin de la rando est pénible, nous sommes obligés de suivre une route bitumée, à forte circulation pendant 4 à 5km pas terrible.

Passage en bac sur l'ile de Mao Zhou dao, arrivée au gite où les sièges et les tables ont été bâtis pour des lilliputiens, c'est joli mais inconfortable ... et il pleut toujours.

 

Mercredi 22 septembre : il a plu toute la nuit et ça continue, un petit cour de tai-chi pour positiver, achat de parapluies pour ceux qui ne sont pas encore équipés et petit tour de l'île afin de découvrir la densité de cultures.

Retour sur le continent, un petit tour dans le vieux quartier de Daxu et bus local pour rejoindre Guanyan. Le bus nous deux belles sur un bateaudépose 2km avant l'arrêt afin que nous puissions découvrir progressivement la beauté du site noyé de pluie et de brume.

Après le déjeuner avec café au bord de la rivière, nous démarrons la rando, toujours sous la pluie par une mini-croisière à bord d'une péniche qui ne veut pas démarrer, du coup les filles sur le bateau de secours qui sert de dépanneuse nous remorque jusqu'au point de départ de la marche proprement dite, ceux qui le veulent laissent leur bagage dans le bateau et nous partons en longeant la rivière jusqu'à Yangdi, 

  C'est le nouvel an lunaire, nous dinons dans une auberge familiale, c'est délicieux, notamment le riz gluant,  avec en prime l'apéro genre punch à la pomme, le digestif à l'orge et le gâteau de lune « yuebing » friandise la plus offerte au monde, il s’en est fabriqué 250 000 tonnes cette année, écoulées en 72 heures – source journal Le Monde.- Il se déguste le 15eme jour du 8eme mois lunaire. 

 

brume sur la LijianJeudi 23 septembre départ 7h45, il ne pleut plus, un peu de bateau pour nous déposer un peu plus loin sur la berge de la rivière Lijian il est 8h15, le sol est glissant, l'air est frais et vivifiant, la rando s'annonce belle. Trois heures de répit avant de voir une petite pluie fine revenir timidement ... et un bonheur n'arrivant jamais seul, nous perdons Michel. Nous le retrouvons et après le pique-nique à la traditionnelle saucisse nous repartons jusqu'au point d'arrivée, 16km de toute beauté avec une masse de touristes chinois qui remontent ou descendent la rivière dans tout type d'embarcations mais aucun de marche, ils sont dingues ces français, d'ailleurs c'est fou ce que nous somme photographiés.

Un bus pour Yangshuo où nous retrouvons nos bagages.

Le soir spectacle pour les uns, massage pour d'autres, il y en a pour tous les goûts.

Xi'an

Continuons à dérouler :

armée en marcheSamedi 25 Septembre : nous sommes à pied d'oeuve pour visiter cette ancienne capitale historique (sous le nom de Chang'an) de l'empire du milieu pendant 1000 ans, jusqu'à la chute des Tang en 907. Cette ville de 8M d'habitants est une des 3 villes à avoir conservé ses remparts, remparts sur lesquels nous devions gambader de bon matin mais .... il pleut d'où changement de programme, nos guides Marianne et Gaston nous propose de commencer par l'armée de Terracottas que nous attaquons peu avant 10h en commençant par la 1ere fosse grande comme 2 stades de foot mais avec beaucoup, beaucoup plus de joueurs, approximativement 7000 soldats, (pour marquer un but faut se lever tôt).

La deuxième fosse est moins impressionnante, mais l'exposition sous vitrines de quelques spécimens compense aisément. Petite pause bouffe pas désagréable puis l'état major de la 3eme fosse + le petit musée et c'est l'heure de partir pour la suite, il ne pleut plus ce qui nous permet de profiter des jardins de la petite pagode de l'oie sauvage avec un petit cours express de calligraphie et nous repartons avec nos prénoms enfin bien orthographiés.

Nous rejoignons le théâtre avec un aperçu sur le boulevard  des performances vocales des amateurs, pas facile pour nos oreilles d'occidentaux et diner + spectacle de chants et danses de la dynastie des Tang (un peu américanisé) vidéos a venir également. Petit tour de ville rapide en car, vu que la circulation est presque fluide, avant de regagner l'hôtel.

 

Dimanche 26 Septembre : pas de pluie mais c'est brumeux. A 9h nous sommes au pied des murailles impériales et les rempartsnous découvrons les multiples activités de remise en forme des habitants le matin, beaucoup d'appareils ingénieux à disposition permettent de s'étirer ou se relaxer dans tous les sens + le tai-chi + le ping-pong + la danse + la musique, ça bouge, c'est super.

Nous montons sur les remparts par une des 4 portes principales et du haut de ces murs haut de 12m, 14km sont à notre disposition, il est même possible de louer un vélo pour en faire le tour. La largeur de 12m nous offre un véritable boulevard que nous investissons en zigzag afin de profiter d'un maximum de vues. La brume (humidité ou pollution) ne gâte pas notre plaisir.

Magasin de Jade et déjeuner avant de découvrir le musée historique de la ville puis le quartier musulman et son souk et sa grande mosquée construite dans le style, ça surprend.

Diner très tôt -17h30-, c'est la fondue chinoise qui est au menu et l'apothéose de la journée : la découverte d'une gare, nouveau choc culturel, imaginez la gare St Jean un jour de grève mais avec les voyageurs potentiels de la semaine rassemblés devant la gare. Heureusement nos bagages ont été mis sur le quai devant notre wagon, ce qui nous permet d'entamer le parcours du combattant sans trop de stress. Nous sommes dans les compartiments, pas trop en avance, et les couchettes molles le sont effectivement.

Beijing, avant dernière étape.

notre groupe au 7eme cielLundi 27 septembre 6h30 nostalgie, les couchettes "molles" nous rappellent que nos trains de nuit remontent maintenant à notre enfance depuis que les TGV ont réduit nos temps de transport.

C'est donc relativement frais et dispos que nous entamons notre première journée dans la capitale du nord. Le temps est clair, ciel bleu et temps un peu frais car le vent de Sibérie souffle et nous fait donc sortir pour la première fois nos polaires.

Démarrage donc, après passage à l'hotel pour prendre un solide petit déjeuner et récupérer nos chambres pour les 3 dernières nuits, par un des 5 sites inscrit au patrimoine mondial de l'humanité : le temple du ciel de l'époque des Ming sis dans un parc de 270ha , cet emblème de la ville de Pékin était destiné à offrir à l'empereur une passerelle vers les cieux.

C'est une alternance de cercles symbolisant le ciel et de carrés représentant la terre. La voute celeste impériale en tuiles bleues avec à l'arrière le mur des échos, le bâtiment emblématique étant la salle la cité interditede la prière pour de bonnes moissons où le groupe n'a pu s'empêcher de prendre la pose (on ne sait jamais ça peut toujours être utile pour nos jardins) .

Mais après la pose, pas de pause, le car nous dépose près de l'opéra, œuvre de l'architecte bordelais Paul Andrieu, puis c'est la place Tian'an men, une (très) grande place des quinconces avec un peu (beaucoup) plus de touristes.

Après le repas, visite du 2eme site au patrimoine, la cité interdite, ses 72 ha ses 800 pavillons et ses 9999 pièces - j'ai revu au retour "le dernier empereur", disponible à la médiathèque, afin d'admirer à tête reposé les différents lieux de la cité où nous avons posé nos pieds-.

Pour terminer la visite en apothéose, nous sortons de la cité pour le parc Jingshan ou parc de la colline du point de vue  (la bien-nommé) d'où nous admirons la cité au soleil déclinant.

 


le palais d'été Mardi 28 septembre départ 7h45 pour éviter les embouteillages, raté ! 500m en 30mn tout ça pour seulement rejoindre le 2eme périphérique aussi rempli que les 5 autres, circulation infernale, bien plus encombré qu'à Shanghai par exemple.

Nous commençons par un magasin de perles d'eau douce, les huitres sont maousses-costaud, mais pas comestibles.

Après cet intermède, coûteux pour certains, c'est le 3eme site au patrimoine, le palais d'été, un complexe de temples et palais impériaux dans un grand parc autour d'un lac artificiel, je ne détaille pas, juste un mot sur la longue galerie (780m) abritant près de 15000 peintures, regardez les photos. Pendant notre ballade, rencontre avec une chorale amateur qui entonne "vive le vent" avec entrain en notre honneur.

marchande de journauxDébut d'après-midi, une - trop longue - halte sur le site olympique, piscine, stade du nid d'oiseau, puis une -trop courte- visite des hutong, dédale de ruelles anciennes dont nous ne voyons qu'un tout petit fragment, dommage car tout cela est en train de disparaitre, et ce qui va être conservé commence déjà même à certains endroits à être complètement dénaturé.

La journée se termine au Liyuan théatre 2 pièces au menu "Automn river" et "le roi des singes contre 18 guerriers"

Hors des sentiers battus : la grande muraille

Mercredi 29 septembre.

Dommage que ce ne soit pas une rando du jeudi, ça aurait de la "gueule".

la grande murailledépart 7h45 pour éviter la foule, pire ça roulait sur le périphérique mais la route du nord est encombrée par les poids lourds qui repartent chercher du charbon en Mandchourie. Du coup la route nationale est bloquée sur deux files par les camoins. Nous passons par la file d'arrêt d'urgence et les voitures ... par les trottoirs ou bas-côté, une vraie foire d'empoigne.

Notre guide nous avait proposé d'éviter les secteurs touristiques type Simatai ou Mutianyu bordés de boutiques échoppes et vendeurs ambulants pour un endroit plus sauvage et fréquenté uniquement par quelques pékinois : "Huanghua".

C'est le jackpot, quand nous y arrivons c'est effectivement quasi-désert, faut juste acquitter par deux fois les 2Y de péage sur les chemins menant à la grande muraille, faut bien que les paysans du coin aient quelques retombées positives.

Et nous posons le pied puis le regard, c'est impressionnant, les pentes sont vertigineuses. La muraille épouse les dénivellations du terrain soit par des marches (pas facile pour les petits gabarits) soit en suivant la pente. (les photos de ce grand jour sont sur l'album du blog et dans le picasa général)

Je n'ose imaginer la galère par temps de pluie ou de neige, parce qu'au moins le temps est magnifique.

Nous nous remplissons au maximum les yeux, le pique-nique est classique (à part les 2 petites saucisses plastifiées remplacées par une spécialité pékinoise - peut-être que l'un d'entre nous en a ramené une en souvenir !) j'en profite pour piquer un petit roupillon, ronfler sur la muraille, l'extase !!

Tout à une fin, faut redescendre, c'est un peu laborieux, une bonne bière et quelques jujubes (à 4Y le kg c'est donné) en bas pour nous réconforter et le seul vendeur du bas réalise son chiffre d'affaire du mois en liquidant son stock de T-shirts.

Au retour arrêt dans une fabrique d'émaux cloisonnés, puis nous assistons à un spectacle rare : la mise en place d'un b.. gigantesque par une armada de policiers qui bloquent toutes les entrées de périphériques, puis 2 voies sur 4, puis 2 sur 3 pour au bout du compte laissez filer 4 voitures d'officiels encadrées par autant de véhicules de sécurité.

La récupération des voies aussitôt libérées par les automobilistes néanderthaliens bloqués jusque-là mériterait d'être classée sur la liste du patrimoine mondial.

Soirée de gala, salon particulier, vin d'osmenthus en apéro et canard laqué découpé devant nous par le chef en fines lamelles, lamelles qu'il faut roulé dans une fine crêpe en y ajoutant des bâtonnets d'oignons, le tout trempée dans une sauce sucrée à la prune. Et bien entendu avec les baguettes, de ce fait mon dernier pantalon présentable embarque un précieux témoignage de cette spécialité.. Saké pour faire passer tout ça et après une toute petite nuit c'est le départ avec un dernier clin d'œil, le violon sur le toit est ici remplacé par un poireau c'est moins artistique mais plus culinaire.

 le poireau sur le toit

Repost 0
Published by Sergerando - dans voyages
commenter cet article
19 septembre 2010 7 19 /09 /septembre /2010 10:08

2010-0919-St-Antonin-nobleval-13

Pour ceux qui ont une longue mémoire St Antonin de Noble Val est un lieu où nous avons séjourné il y aquelque temps. A l'époque une we contasté où le samedi, Hervé avait gagné ses lettres de noblesse sur la longueur du parcours et avec un Dimanche arrosé comme jamais, mais heureusement les we se suivent mais ne se ressemblent jamais

 

W.E sympathique à 8 , de belles randos animées par Hervé

Celle de Samedi qui nous a permis de découvrir une nature encore sauvage dans les rochers d'Anglars.

Dimanche de beaux villages comme Bruniquel (les photos sur Picasa)

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando we archives
commenter cet article
9 septembre 2010 4 09 /09 /septembre /2010 15:26

2010-0909-Mascaret-20Un temps superbe, 46 personnes du groupe très en forme. Mr et Mme Arnal de l'Association du Mascaret s'occupaient de cette journée avec 92 personnes au total dont un groupe de Randonnée très sympathique de l'ASPTT de Marmande avec qui j'ai pu échanger des idées de rando. A midi,pique nique amélioré, d'où le titre de l'article,  puis à 15 h direction St Pardon de Vayres pour l'installation habituelle. Attente et sieste au soleil pour un mascaret à 17 h 45 avec 210 surfeurs comptés par Marie Claude. Une réussite car le coefficient était à 115, le plus fort que l'on pouvait avoir cette année et en effet c'était fort (voir photos). Je pense que l'on peut dire de cette journée, que c'est une journée très réussie

Repost 0
Published by Mauricette - dans rando jeudi archives
commenter cet article
5 septembre 2010 7 05 /09 /septembre /2010 09:04

22… Voilà la dernière sortie "montagne" de l'année. En prime, comme les photos en témoignent, il faisait très beau temps. 

 En effet, cette 22ème sortie du club clôt notre saison estivale en montagne  Sans doute victime du péril jaune qui sévit sur notre club en ce mois de septembre, elle n'a réuni que 9 participants. Mais, finalement, pour l'hébergement, se retrouver à 9 dans un espace prévu pour 15, c'est supportable.

Elle était intitulée : "Anayet – Le Pourtalet".

2010-0904-Anayet-02Anayet, ce fut pour le samedi. Ce massif est situé en Espagne, à une portée d'arquebuse de la frontière. Depuis le lieu-dit "Corral de las Mulas" (le bien nommé direz-vous !), après avoir longé le ruisseau de Culivillas, on parvient sur le plateau d'Anayet (2230 m) où la vue soudain s'élargit : pic du Midi d'Ossau au loin, le pico d'Anayet devant nous et, à nos pieds, l'un (le plus beau) des trois lacs qui dorment sur ce plateau. Et une variété de couleurs : du vert, du gris, du blanc, du rouge lie de vin, du rouge plus vif, … Même l'eau du lac est rougeâtre. Reste des vendanges ? Certains (toujours les mêmes et vous les connaissez) ont bien cherché des vignes dans le coin. En vain. Seulement un effet de la nature du sol. Tout le groupe est monté sans trembler au "Vertice" (2559 m), long filon de roche rouge. De là-haut, vue unique sur l'ensemble du massif espagnol comme sur celui de l'Ossau côté français. Les plus téméraires ont gravi le pic d'Anayet (2545 m), plus "montagnard". Après le tour des lacs, retour tranquille au gîte avant d'aller dîner tous ensemble dans un petit restaurant de Gabas.

Le Pourtalet était le point de départ de la randonnée du dimanche. Le premier objectif était le pic d'Anéou2010-0904-Anayet-20 (2364 m). Puis, pendant qu'une partie du groupe serpentait sur le versant espagnol, en surplomb de la "Canal Roya", pittoresque vallon situé 5 à 600m plus bas, l'autre partie s'aventurait sur la crête frontière jusqu'au col des Moines (qui ne nous avaient pas attendus) avec vue de part et d'autre sur des paysages vastes et variés. Depuis le col des Moines, on peut accéder au col du Somport, donc à la vallée d'Aspe, par la station espagnole d'Astun, en contrebas. Pour varier les plaisirs et éviter le yoyo de la crête, le retour s'est fait versant français. Arrivé au col de Houer et son charmant lac, le groupe est rentré par le Plaa de la Gradillère et le cirque d'Anéou, bouclant le circuit du jour … et la fin de la saison des montagnards.

 Histoire de ne pas repartir (totalement) idiots, les 9 rescapés ont fait halte à Gabas pour savourer le sympathique "pot de fin de séjour" et … une fin de week-end bien agréable.  une sélection de photos

Montagnards, rendez-vous maintenant l'an prochain. Seront-ils là (allusion à une célèbre chanson souvent entendue dans le Sud-ouest)? Le programme 2011 sera "mis en vente" lors de notre prochaine AG.

JCG- 14-09-10

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans coin montagne archives
commenter cet article
2 septembre 2010 4 02 /09 /septembre /2010 13:09

souvenez-vous des parapluies du 10 janvier dernier.

2010-0902-StJulien-01C'est bon, la mémoire est raffraichie grâce à ce bon vieux blog, après le parapluie vous pouvez donc déguster l'ombrelle de ce coin du Médoc : il faisait un cagna d'enfer (environ 28°C à l'ombre, le problème c'est que de l'ombre dans le coin ...) et nous étions 38 courageux - ou inconscients - à nous aventurer dans les vignes du seigneurs.

Pour se désaltérer : quelques jeunes vendangeuses pour rincer nos yeux bien secs, l'arrosage des massifs de Beychevelle pour s'humidifier la couene et une petite source près d'un lavoir (qui aurait besoin d'une restauration) et ce fut tout, sauf bien entendu le cidre salvateur de fin de rando "à l'ombre" du port de St Juju.

quelques photos à comparer à celles de Janvier

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando jeudi archives
commenter cet article