Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
20 mai 2010 4 20 /05 /mai /2010 18:41

2010-0519-Benon-21Rapide comme l'éclair, je me jette sur mon micro comme un affamé.

Faut dire que c'est trop beau, un temps de rêve 25°C, soleil, fleurs à profusion, bavardages de même et une avalanche de bonnes choses à l'arrivée.

J'ai comptabilisé 14 gateaux pour 57 randonneurs avec 11 km au compteur.

Un rapide calcul donne donc une patisserie pour 4

et comme mon podomètre a la délicatesse de m'indiquer le nombre de calories dépensées (750 environ) ... je suis bon pour une marche de nuit avec tisane et yaourt maigre, fichu métier.

les photos de la honte

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando jeudi archives
commenter cet article
19 mai 2010 3 19 /05 /mai /2010 12:04

Quatre jours de randonnées au programme, le pied ! enfin les deux pieds et même 54 chaussures en action puisque nous étions 27 présents pour ce long we qui nous a permis de parcourir 2000 km (en distance cumulée bien entendu) et 42 000 2010-0513-auvergne-035mètres de dénivellé (rien que de l'écrire ça me donne un vieux coup de fatigue).

Et le temps, ah le temps. Au mois de mai fait ce qu'il te plait, tu parles. Je ne sais pas si c'est à cause du chemin de St Jacques, mais rien qu'à voir le petit matin brumeux du jeudi, ça fait froid dans le dos. Une partie de parcours avec les vrais pelerins (y en a un juste devant sur la photo, en jupette, mais faut le deviner, Guy l'a coursé - "en tout bien, tout honneur, parole de pélerin"- pour en tirer le portrait en gros plan, à déguster un jour si vous êtes sage et aussi lors de la prochaine soirée photos).

Nous étions donc sur le chemin, le pluie s'invitant vers 11h, ce qui nous posait problème pour poser nos séants à la pause repas. Heureusement, premier miracle, un dispositif disco mobile (inspiré certainement par la papa-mobile) installé à Esplantat, nous a permis un déjeuner au sec.

Ce jour-là 22,5 km et 450 m pour la mise en bouche en passant par Pinet, La Close, Esplantat, Fressent et Saugues au retour. J'oublais, le chien accompagnateur de la journée : un épagneuil breton plein d'énergie et la pluie arrive dans la soirée.

 

Deuxième jour, le groupe se scinde en deux 13 d'un côté (17km 400m) 14 de l'autre (22km 550m) avec un départ sous2010-articles 0321 la pluie qui tombe sans interruption depuis la veille.

Les optimistes pensaient que ça n'allait pas duré, ils avaient raison, car nos randonnées du jour se passant sur les hauteurs, le froid s'est mis de la partie et la pluie s'est transformée en NEIGE. Un arrêt substantiel "tarte aux poires" le matin pour le G2 et l'après-midi pour le G1 avec une prime vin chaud qui a gonflé le moral du groupe (n'est-ce pas Suzy ?). Arrêt le midi au Sauvage qui nous offrit également un abri salvateur.

L'apéro du soir nous remet en forme, notamment l'accompagement paté/pain sorti d'un four remis en fonction après 50 ans de sommeil profond. Le sauté de dinde du soir, sans nous faire sauter de joie, fut plus apprécié que le bourguignon de la veille.

Le chien accompagnateur du jour : un berger allemand amoureux des vaches, veaux, leur faisant la bise dès que possible.

 

Samedi : Toujours deux groupes pour le circuit des abbayes. Départ de Chanteuges puis Pebrac, St Arcons et retour.

2010-0515-auvergne-015Le temps est frais, pas de pluie, mais les chemins gardent une trace indélébile. La traversée des ruisseaux va être un régal. Les deux groupes se séparent au départ et se retrouvent vers 11h30 pour prendre le repas en commun ... sous le tunnel de Pébroque (et oui il s'est remis à pleuvoir !) le bien nommé. En fait le village s'appelle Pebrac et son abbaye est en bien mauvais état, seul le jardin botanique reste pimpant, faut dire qu'il est bien vert.

Visite du vilage de St Arcons avec ses maisons restaurées et son église fermée, puis le must de la journée avec l'abbaye de Chanteuges, superbe exemple d'architecture romane auvergnate.

Le soir saucisse, gratin dauphinois et anniversaire de Michel en cerise sur le gateau.

 

 

Dimanche - 7h 2010-0516-auvergne-014

le ciel est enfin bleu,nous allons pouvoir enfin voir les paysages sous d'autres couleurs grâce à un circuit champetre empruntant quelques chemins creux sur 14km dans les alentours de St Eblé patrie d'André, qui à chaque détour de chemin rencontre un cousin, neveu, même les animaux semblent le connaitre ...

Dernier pique-nique, un peu venteux mais nettement plus climatique que les précédents et c'est le retour vers les températures plus clémentes.

C'est décidé, nous reviendrons ... mais pas au printemps.

 

et les photos

Repost 0
Published by Sergerando
commenter cet article
17 mai 2010 1 17 /05 /mai /2010 10:01

Dorénavant la lettre du randonneur ne comportera que deux sorties à la fois

 

 

Sortie N° 14    du 26 et 27 juin 2010 « Arrens Marsous » Val d’Azun   

 

Moins fréquenté que les vallées d’Ossau et de Cauterets qui l’encadrent, le Val d’Azun offre une palette très variée de randonnées allant de la simple visite de petits villages nichés au creux de vallons ignorés jusqu’au BalaÏtous culminant à 3144m d’altitude.

Jean-Claude vous propose pour le N1 :

Samedi 26 juin, le pic de Bazes (1804m) belvédère offrant une vue à 360°.

Depuis le col du Soulor (1440m), par une succession de crêtes, de cols et de petits sommets dont les altitudes se situent entre 1450 et 1650 m.

Le parcours, en aller et retour, comportera quelques variantes d’itinéraire.

Dénivelée positive 700m        Temps de marche 6h

Dimanche 27 juin, Le Soum de la Pène (1616 m), entre le Val du Bergons et celui d’Azun.

Depuis le col de Couraduque (1367 m), par une succession de crêtes, de cols et de petits pics dont les altitudes varient entre 1340 et 1616 m. En aller et retour.

Dénivelée positive 600 m       Temps de marche 5h30

C’est du niveau 1, accessible aux bons marcheurs, mais c’est de la montagne

 

André vous propose pour le N2 : En fonction des conditions météorologiques du moment,

Le lac Suyen, le refuge Ledormeur et la  tour de Casterie en aller retour depuis la porte d’Arrens

15 km en aller retour boucle  d=750 m 5heures 30 sans les poses

Tour partiel du val d’Azun depuis le col de Couraduque en boucle avec le Pic de Bazés (1804)

11 km en aller retour boucle  d=950m 6 heures sans les pauses

Le Pibeste 1349 m circuit aller retour depuis Ouzous

13 km aller retour d=850m 5heures sans les pauses

La crête de Pan circuit en  boucle depuis le carrefour de Bun

10 km en boucle  d=800m 5 heures 30 sans les pauses

 

 

Sortie N° 15    du 3 au 12 juillet 2010 « «La Bretagne »

 

Mauricette et Nicole vous proposent,

 

Une journée départ du gîte,  randonnée de la Rance Romaine à la Rance Médiévale 14 Kms  + visite guidée de Dinan : La Rance, fleuve de 100 Kms de long qui vit au rythme des marées et  Dinan cité entourée de remparts avec son vieux centre de maisons à pans de bois et son port.

 

Une journée  randonnée de St Lunaire à Dinard et retour 20 Kms  la Côte d'Emeraude ainsi baptisée à cause de la couleur de ses eaux, avec ses superbes villas balnéaires

 

Une journée visite du Mont St Michel,  et visite de  l'Abbaye avec un conférencier.

 

Une journée  randonnée la pointe de Cancaval 14 Kms + visite des jardins de Montmarin: Anse paisible après une belle malouinière, la balade explore un belvédère remarquable sur la Rance.

 

Une journée randonnée à la Pointe du Grouin 13 Kms + balade à Cancale : Face au grand large , l'on aperçoit les îles Chausey et la baie du Mont St Michel et la pointe de Meinga se profile. En chemin, falaises et vieilles maisons. A la pointe panorama.

 

Une journée traversée de la baie du Mont St Michel avec un guide : ne pas oublier le short et les sandales car eau jusqu’aux genoux 

 

Une journée randonnée Cap Fréhel 19 Kms : vaste étendue de lande, Cap de grès rose qui surplombe la mer,  et .le Fort de la Latte.

 

Une journée St Malo organisé par Fernand. Ville close d’où appareillèrent tant de corsaires et de découvreurs, ses remparts,

 

Outre le séjour au gîte « Beauséjour »,

3 repas livrés par un traiteur, 1 repas dans une crêperie, 1 repas au restaurant de Dinan,

 

 

Les Godillots

 

La traditionnelle sortie « camping » se déroulera le 8 juin 2010 à « Labastide d’Armagnac » avec arrivée au camping le 7 juin dans l’après-midi afin de nous permettre de monter les tentes ou de prendre possession des bungalows pour ceux qui en ont réservé, et de préparer le barbecue. Nous ferons des grillades le soir (une modique participation vous sera demandée pour l’achat des grillades) et comme les années précédentes, chacun aura à cœur de faire goûter ses petites préparations « familiales » (Apéritif maison, cakes pour l’apéritif, légumes du jardin, dessert, fromage etc…que nous apprécierons)

 

L’adresse du «  camping le pin » ***

Route de roquefort 40240 St Justin tel : 05.58.44.88.91

La randonnée du 8 juin sera une boucle d’environ 18 km autour de Labastide d’Armagnac

Merci de vous inscrire pour ceux qui ne l’ont pas encore fait, auprès de Danielle, pour les grillades et les emplacements de tentes.

 

La vie du club

 

Claudine et Bernard Casasnovas tenaient à vous remercier pour tous vos élans de réconfort et d’amitiés qu’ils ont reçus lors du décès de la sœur de Claudie.

 

Démission

 

Norbert a remis un courrier à Mauricette l’informant de sa décision de mettre un terme aux fonctions d’animateur qu’il assurait au sein de la section.

Remerciements adressés par la section pour son investissement dans le club.

Repost 0
Published by Danielle - dans programme
commenter cet article
6 mai 2010 4 06 /05 /mai /2010 20:09

2010-articles 0036Aujourd'hui (c'est Guy qui s'exprime) j'ai fait le touriste si bien que je ne sais pas le nombre de participants (renseignement pris vous étiez 37 et c'est le bloggeur qui s'y colle dans les parenthèses).
 Eparpillés au moment du repas car les tables étaient assez éloignées les unes des autres (syndrome des puces de St Engrace disent les anciens, voir article ci-après)
 Je sais que nous avons fait environ 21 kms en comptant Canejan le matin et Gradignan l'aprés midi.
 Nous avons cheminés sur les rives de L'EAU BOURDE jusqu'aux Ruines de Cayac (d'où mon titre tiré par les cheveux de bois).
 Une seule chute sans gravité fut à déplorer sur un terrain glissant (pas de photo).
 Trés jolie rando menée par Yves le régional de l'étape qui nous a promis de la refaire à l'automne, car les couleurs sont magnifiques dans ces forêts de chênes rouges(ou chênes d'amérique).
 Sur notre chemin encore des moulins mais à eau cette fois.

et voici les photos de Guy ci-dessous :

2010-0506-Gradignan
Repost 0
2 mai 2010 7 02 /05 /mai /2010 19:24

Je suis très en retard, aussi pour me faire pardonner, je vais écrire un prologue d'enfer, car ce week-end démarrait par un orage carabiné, afin de bien faire comprendre aux 16 présents qu'il était temps de préparer les capes de pluie.

La nuit s'annonçait calme, mais André, très sensible sous ses airs de vigie auvergnate, tira rapidement la sonnette d'alarme.

Et oui le printemps était là et les punaises (dans un premier temps j'avais écrit puce, mais une contribution de spécialistepunaise m'a remis dans le droit chemin) et autres bestioles étaient sorties de leur léthargie hivernale et elles avaient 2010-0429-St-Engrace-09faim.

Nuit donc pas de Chine, ni caline et encore moins d'amour (encore que y en a que ça émoustille).

Un petit mot aussi sur le retour, j'en connais un qui en rentrant chez lui a tout mis : sac à dos, drap, livres, vivres .. au congélateur.

Je me demande même s'il n'a pas essayé d'y entrer également avec sa voiture.

Je fais beaucoup pour éléver le niveau culturel car maintenant, vous connaissez d'où vient l'expression "être givré"


Et les randos, j'y viens, voici le compte-rendu de Jean-Claude :

Bravant des prévisions météorologiques déprimantes, 16 pèlerins on remonté le (mauvais) temps pour venir se réfugier à Sainte-Engrâce, non pas dans l'illustre église du 12ème siècle, avec son cimetière attenant, mais dans le gîte juste en face construit bien après. Bien leur a pris de s'y mettre à l'abri pour la nuit car un orage est passé par là, déversant des trombes qui dévalaient la route.

Au réveil, après une nuit sereine pour les uns, agitée pour d'autres (à force de chercher la petite bête, on finit par la trouverpunaise lit … Affaire d'initiés), le moral de la petite troupe était aussi bas que la couverture nuageuse. Profitant d'une accalmie, les deux groupes se sont rendus chacun sur leur champ d'opération. S'étant assez profondément enfoncé en territoire espagnol, bien au-delà du col de La Pierre St-Martin, le groupe 1 réussit à trouver le soleil sans toutefois parvenir à le faire prisonnier. Le groupe 2, fidèle à la tactique mise au point mais sans toutefois réussir à passer au travers de toutes les gouttes, est parvenu à boucler le tour des gorges de Kakouéta. 20 km pour 950 m de dénivelée et après avoir souvent joué à saute-mouton avec les nombreux arbres couchés par la tempête "Xinthia". Une fois rentrés, tout ça méritait bien un juste apéritif devant le feu de cheminée tout en échangeant les souvenirs d'anciens combattants… de la rando.

Kakouéta 029Le dimanche matin, comme plus ou moins sous-entendu par la météo, les sommets alentours étaient visibles. Grisé par sa hardiesse de la veille, le groupe 1 est reparti en Espagne, convaincu qu'il allait y  retrouver le soleil là où il l'avait laissé et, surtout, persuadé qu'il allait pouvoir regarder de haut le groupe 2 se débattre dans les gorges d'Ehujarré. Quelle désillusion quand les nuages sont subitement revenus, enveloppant les cimes et ramenant ce petit monde à sa … courte vue! Randonner la tête dans les nuages, c'est l'abandon total… Pendant que le groupe 1 errait quelque part sur ou entre les crêtes, le groupe 2 progressait au fond des gorges d'Ehujarré (700 m de dénivelée). Dans ce site vieux de plusieurs dizaines de millions d'années, comment ne pas imaginer nos aïeuls cheminant, comme nous, avec leur sac à dos et leur tenue de pluie de l'époque, sans carte ni boussole et susceptibles d'y rencontrer les hôtes dont l'hospitalité n'était peut-être pas la première vertu. Après une pause assez brève  sur le plateau d'Erraizé, retour vers Ste-Engrâce. Surprise : 16 au départ le matin, 16 au retour. Ce n'est pas drôle ! J'en soupçonne d'avoir semé des petits cailloux …

Après le "pot" de fin de randonnée pris au gîte, ces "croyants" d'un week-end sont rentrés au bercail, persuadés qu'ils n'auraient pas fait mieux en restant chez eux.

En prime : à l'occasion d'un séjour dans le secteur, entre amis ou en famille, visitez les gorges de Kakouéta. Circuit d'environ 2 km. Durée de la visite : 2 heures. Prix d'entrée pour les adultes: 4,50 €.

 

Ah oui le canard farci était parait-il délicieux.

et les photos d'Etienne + qques-unes de Jean-Claude

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans coin montagne archives
commenter cet article
30 avril 2010 5 30 /04 /avril /2010 15:12

Au rendez-vous du club-house nous étions une petite vingtaine a répondre présents.

Le port d'Audenge, lieu de destination pour débuter la randonnée semblait une destination facile à atteindre.

En fait non, Audenge a bien construit quelques ronds-points, pour être dans le vent, mais les panneaux indicateurs ont eux disparu du paysage urbain, et spécialement ceux indiquant le port, d'où une noria inhabituelle de voitures dans le rue principale. Si bien qu'à l'arrivée, il nous manquait quelques éléments motorisés du départ.

2010-0429-Audenge-48C'est là, que la modernité a montré sa capacité de réaction, le portable de Mauricette s'est mis à chanter, et quelques minutes plus tard une procession de randonneurs, sortie d'on ne sait où, est apparue à l'horizon.

On rapporte qu'ils étaient 3000 en arrivant au port (d'après Corneille, témoin a peu près fiable) et bien pour nous le chiffre exact c'est 49 sur le port d'Audenge, une fois le groupement effectué.

Nous voila donc parti, avec un soleil inespéré -la météo annoncait une forte dégradation- pour une première partie dans les bois environnants (avec un passage sur tronc un peu périlleux, voir photos) suivi par une partie du sentier du littoral.

L'ensemble du parcours dépassant les 13km, nous nous retrouvâmes aux voitures pour le cidre traditionnel à une heure plus tardive que d'habitude.

Chance, le désert en patisserie ( dit aussi "désert de desserts") a permis de raccourcir la pause goûter, rien qu'à voir la tête "dépitée" d'André, (dernière photo du diaporama) cette absence n'a pas fait que des heureux ....

les photos sont dans l'album 5eme jeudi du mois

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando jeudi archives
commenter cet article
29 avril 2010 4 29 /04 /avril /2010 07:44

pour voir les photos

 

Les photos sont dans la galerie de notre association :

 

http://picasaweb.google.com/assmrando

 

 Ce titre fait peur non ?, et si je vous repassais l'ensemble des clichés projeté lors des 3 diaporamas de samedi ?

Je n'ai pas compté mais les deux premiers relatant nos exploits de l'année duraient deux bonnes heures.

Si on compte 5 secondes de transitions entre deux photos ça nous donne environ 1500 photos, une paille.


Ce qui est sûr, c'est que la dernière projection ayant pour thèmes principaux la messe et les proverbes bretons  a donné lieu a une franche rigolade (comme d'habitude me direz-vous) et qu'on en redemande.

L'apéro et le buffet (régional amené et distribué par Bernard) ont ensuite permis de terminer cette soirée en beauté.

diaporama

La diaporamiste en action

pot

repas

Le pot

et le repas

Repost 0
Published by serge - dans assos
commenter cet article
22 avril 2010 4 22 /04 /avril /2010 08:59

2010-0422-St-Laurent-11Un deuxième article dans la foulée ... et avant la date prévue, la faute au volcan islandais qui a transformé mon voyage sur la route de la soie en aller-retour Bordeaux-Paris.

De ce fait, j'étais donc sur les chemins des vignobles avec 25 de mes amis randonneurs à scruter le ciel pour qu'il ne nous tombe pas sur la tête.

Quelques gouttes sur la route à l'aller, quelques unes en fin de parcours qui ont permis à notre accro du parapluie de tester l'environnement (pas de chance pour elle, pas assez de vent, le pépin de s'est pas envolé, ce sera sans doute pour la prochaine fois).

Et le comble, à part un jeux de mots douteux, c'est quoi ?

Et bien c'est un nouveau proverbe que je connais depuis le pique-nique du midi :

"quand il y en a pour deux, il y en a pour un"

c'est comme la randonnée quand on peut avaler 30km, on peut également en digérer 20, ce qui fut notre cas.


les photos sont dans la galerie hhtp://picasaweb-google.com/assmrando et atteignables directement dans une nouvelle fenêtre ou onglet

mais elles sont également dans un album photos (provisoire au mois) qui ne pose pas de problème pour être vu: c'est ici

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando jeudi archives
commenter cet article
19 avril 2010 1 19 /04 /avril /2010 07:50

un petit compte rendu (partiel pour le moment, j'attends encore quelques contributions, mais j'ai les photos) de ce we aveyronnais :

Samedi  : randonnée " au Pont de Salars" 2010-0417-Aveyron-07

18 kms autour du lac de Bage  avec vue sur le barrage du même nom

Dimanche :  boucle de 16 kms .

Départ du gite vers le lac de Villefranche de Panat, petite montée vers la tour de Peyrebrune,siège de la seigneurie de Peyrebrune depuis le XI ème siècle et qui domine le paysage local. Elle a été le témoin d'évènements tragiques comme la guerre de 100 ans et les guerres de religion. Pique nique et retour en longeant le lac de Villefranche.

Le soleil nous a accompagné tout le long de notre W.E nous en avons bien profité.

Le temps était cependant un peu frais, c'est sans doute ce qui a incité quelques "jeunes et vieux papys" a prendre le soleil devant le gite (une nouvelle maison de retraite pour randonneurs?).

Ce qui nous donne pour ce we 24 randonneurs pour 34 km.

Voici déja les photos de Guy et de Momo

(désolé celles de Jean-Louis sont trop réduites pour être mises en ligne)

Repost 0
Published by Sergerando - dans rando we archives
commenter cet article
15 avril 2010 4 15 /04 /avril /2010 08:52

Nous étions une quarantaine de personnes.

Le parcours que j'avais tracé au départ et avec les 2010-0415-Arsac-08arrangements de Michel à été apprécié de tout le monde.

Un seul regret c'est que les genets ne sont pas encore en fleurs.

Les gravières ont été creusées il y à environ 20 ans pour y extraire soit de la grave , ou bien du petit cailloux , en fait tout ce qui concerne les matériaux pour la construction de bâtiment ou réseau routiers.

La couleur qui différencie l'eau des gravières est l'argile soit elle est bleue , blanche ou jaunâtre.

A l'arrivée bien sur le traditionnel cidre et la dégustation de gâteau. Merci encore aux randonneurs pour leur gentillesse.

 

et quelques photos (curieusement certaines sont surexposées, l'appareil photo est-il sensible au cidre brut ou doux ? vaste question ....)

Repost 0