Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
18 février 2017 6 18 /02 /février /2017 10:52

Nous quittons la cure et l’hôtel ARBEZ ou franco suisse pour un transfert en bus Bois d’Amont (1230 m.)

Une journée dans une ambiance Lapone parmi les tourbières gelées et les bois de bouleau.

Nous progressons dans de la bonne neige, sac à dos un peu lourd, nous avons 2 jours à tenir sans nos sacs de voyage.

Vers 17 h, Nous découvrons alors le joli chalet gaillard perdu dans la nature, tel que nous l’imaginions simple, convivial, un couple d’hôtes très accueillant.

C’est le jour de la chandeleur, crêpes et boissons chaudes pour tous.

Le soir, repas salade tourte aux pommes de terre omelette façon tortilla fromages,desserts, suivi de la prise de médicaments de grand mère, célèbre verveine auvergnate AH.

Parties de belote acharnées, rhum arrangé il ne manque plus que la fumée ….ambiance Macao !

Le dortoir collectif dans les combles est doté d’une belle baie vitrée qui lors de passage nocturnes, pour convenance personnelle, (toilette sèche au fons du jardin j'y vais quand j'ai besoin) permet d' admirer une nuit très pure et constellée d’étoiles.

Distance 10 km et dénivelé +350/-135 m les photos

Repost 0
Published by Alain & André & Gabriel & Patrick
commenter cet article
17 février 2017 5 17 /02 /février /2017 10:44

Aujourd’hui nous irons à la rencontre des Suisses. Neuf heures dix et nous partons résolument vers l’est. Passage à la ferme au nom prédestiné « Pile dessus », le col de la Givrine, l’auberge de la Genouillère (seules les filles y sont allées peut-être pour un genou-flexion) ! Il fait très beau, on pénètre en Suisse depuis cinq ou six km et près d’une forêt exposée plein sud avec des pierres bien chaudes et sèches, le pique-nique s’impose de lui-même. La sieste n’est pas autorisée, dommage ! Il faut repartir, la neige devient lourde, des nappes d’eau sous la neige nous jouent quelques tours. Nous revenons vers la France, passage près de la ferme l’Arxiere, puis à travers les près du four, la combe des Copettes.

Au loin nous pouvons apercevoir le massif alpin avec le mont blanc et les grandes jorasses , magnifiques !

Nous arrivons à la Cure et à l’hôtel d’Arbez vers dix-sept heures vingt. Très belle journée ensoleillée.

L’hôtel d’Arbez ou Franco-suisse présente la particularité d’avoir une entrée en Suisse et une autre en France. D’ailleurs c’est dans ce sens que nous allons faire le parcours.

Repas du soir : salade genre landaise, tourte vaudoise (pommes de terre, saucisse de Morteau en tranche, recouvert de comté, le tout passé au four dans des coquelles individuelles, tellement bon et léger que cinq ont réussi à terminer en totalité), et enfin une douceur de fromage blanc au coulis.

Distance 17 km et dénivelé +385/- 440 m les photos

Repost 0
Published by Alain & André & Gabriel & Patrick
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 15:41

27 godillots courageux et plein d’entrain pour cette randonnée de 30 km autour de Tabanac par la première journée printanière de l’année 2017. Mais il y a eu d’autres courageuses : les nombreuses grues qui nous ont survolés ; en route pour leur remontée vers les pays du nord. Leur chant nous a accompagnés pendant 2 bonnes heures.

Très agréable parcours au milieu des vignes, bois, sentes, crêtes et vallons.  Toute la journée : crête, vallon, crête, vallon etc…., pour un dénivelé d’environ 800 mètres. (je crois) Quelques beaux châteaux, des églises, des hameaux. Merci à nos animateurs pour cette belle journée !

 

les photos

Repost 0
Published by Claudine
commenter cet article
16 février 2017 4 16 /02 /février /2017 06:23

Départ neuf heures dix, nous passons par Lajoux pour quelques compléments liquides de ravitaillement. Une affiche sur la porte du magasin prévient les raquetteurs : « Il est interdit de rentrer avec les raquettes aux pieds », preuve que certains ont déjà eu cette idée saugrenue. Un peu de marche sans raquettes sur un bon km de sol glacé avant de rechausser pour aborder la forêt du « massacre », encore une histoire de guéguerre entre deux villages. La neige se met à tomber. Nous cherchons un abri pour le repas de midi car il neige abondamment ; Une ferme providentielle avec un auvent sera mise à contribution pour abriter notre repas de midi, le chalet de la combe de la Chèvre. Nous passons à côté du chalet forestier des Tuffes, à travers une zone de protection du Biotope (sans sortir des chemins bien tracés), et nous arrivons sur la partie haute des pistes des Tuffes. Après les recommandations des pisteurs nous descendons par la piste verte plutôt que la rouge, par sécurité. Arrivée au refuge vers dix-sept heures trente, il fait bientôt nuit ;Le refuge des Tuffes,(propriété du CAF), est tenu par un couple très accueillant

Repas du soir : Potage genre garbure, Saucisse Montbéliard aux lentilles, fromage et dessert

Distance 18 km et dénivelé + 500/-450 m et les photos du jour

 

Repost 0
Published by Alain & André & Gabriel & Patrick
commenter cet article
15 février 2017 3 15 /02 /février /2017 00:23

Encore un temps couvert et un peu humide. Il neigeotte. Nous quittons la Guienette par la combe de Bellecombe, (facile à retenir). C’est une grande combe, large de quatre ou cinq cents mètres, presque plate, un peu relevée sur les bords, et bordée par des forêts. On a l’impression de pouvoir faire des dizaines de km sans rencontrer le moindre obstacle, le paradis pour faire de la raquette en sécurité. Cette combe nous amènera au gite de la Chandoline.. Ensuite nous passons près de Cariche pour atteindre le gite de la Chandoline, près de la Trace. Une dame nous propose des boissons chaudes en guise de bienvenue. Mais au final ce sera payant, et le gentil Bruno prendra à sa charge ces boissons, merci Bruno. Nous serons répartis dans un dortoir de dix au rez-de-chaussée et un chalet de cinq pour les VIP à l’extérieur.

Repas du soir : Potage, rôti de porc purée, fromage et poire au chocolat et les photos du jour

Distance 12.3 km et dénivelé + 275 /-350m,

 

Repost 0
Published by Alain & André & Gabriel & Patrick
commenter cet article
14 février 2017 2 14 /02 /février /2017 08:23

Neuf heures pile ; tout le monde est prêt pour l’aventure le temps est couvert mais sec. Chacun a pris sa part de ravitaillement pour le repas de midi. Nous passons d’abord près d’un enclos à bisons. L’affiche nous prévient : « attention, animaux imprévisibles, éloignez-vous des clôtures ». On obéit ! Ensuite à travers combes et forêts, nous arrivons à la borne au lion (lieu historique de conflit entre les comtés de Savoie et l’Italie. Tout ceci nous conduit au Crêt de Chalam (1545 m) vers treize heures : une table d’orientation dont nous nous contenterons en terme de paysage, en effet le vent et surtout le brouillard sont au rendez-vous et nous incitent à chercher une zone plus propice pour manger. Ce sera plus bas sous des arbres accueillants, que la table sera déployée. Deux couvre-sacs étalés et le ravitaillement dessus; Les thermos sont les bienvenus ainsi que les soupes bien chaudes. Une première combe, puis une seconde que nous préférons plus à l’est, et nous voici à l’auberge de la Guienette. Bon le patron, un peu bourru dans son genre, on ne partirait pas en vacances avec lui , mais l’auberge est bien aménagée, un grand dortoir pour tout le monde, bien chauffé et le repas excellent : Potage, Pintade aux pêches, Pommes de terre et tartes variées. Hélas pas de télé, mais avec les portables et la WIFI, nous avons pu voir la finale de Hand Ball. les photos

Distance 17 km et dénivelé + 850/-750m

Repost 0
Published by Alain & André & Gabriel & Patrick
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 13:04

(Surnom donné au groupe, suite à une blague coquine du plus grand d’entre nous ; grand par le talent bien sûr)

samedi 28 Janvier

Trajet sans problème vers la Pesse puis l’Embossieux l’auberge des Erables, notre base de départ. Le traditionnel pot de bienvenue nous permet de rencontrer Bruno qui nous guidera pendant huit jours pleins. Charmant garçon, calme ,très professionnel, AMM et Garde forestier de formation, ayant beaucoup voyagé intarissable sur la faune ,la flore et la nature.

Repas du soir : La « Morbiflette » (mais oui ça existe, la tartiflette au Morbier) et une salade de fruits

et les photos c'est à partir de demain

Repost 0
Published by Alain & Gabriel & Patrick
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 12:55

12 Février, 4°, 1008 hPa, 20 km, ciel couvert, 15 participants, 8 dames et 7 messieurs !

Que faire avec ces ingrédients ?

c'est une affaire !!Premier problème : la parité. Comment y parvenir ? Finalement, la question est restée en suspens et, à 8 h 20, le départ est donné. Mais, comme très souvent, c'est un faux départ parce qu'une phrase du style : "M…. ! Je ne sais pas si j'ai fermé ma voiture" ou :" Zut ! Qu'ai-je fait de mon téléphone ?" vient vous casser l'élan. Enfin, c'est parti. Quel itinéraire allons-nous suivre ? L'animateur le sait-il lui-même ? D'ailleurs, à l'approche de chaque intersection, on sent bien le stress gagné les marcheurs de tête. On trouve aussi beaucoup de personnes intéressées par des sujets existentiels sur l'environnement du moment. Ici, la vigne n'est pas encore taillée ; là, de quel cépage s'agit-il ? Plus loin : comment s'appelle le château que l'on vient de passer ? Tiens, un château abandonné ! Ben oui, les volets sont fermés ! Ce matin, nous avons pu constater à quel point les temps sont durs car nous avons vu plusieurs châteaux dont les volets étaient clos. Chaque fois, on perçoit assez nettement ceux qui flairent la bonne affaire et qui, mentalement, calculent leurs économies au cas où le bien serait à acquérir. Devant l'un d'eux dont les volets n'étaient pas tirés, nous avons surpris une dame en train de compter les carreaux des fenêtres pour évaluer les heures de ménage nécessaires. Comme quoi, mine de rien, la rando sportive, ça booste aussi les méninges.

Ce faisant, pas à pas, ça grignote les kilomètres. Après les vignes, on longe interminablement des étangs. Combien y en avait-il ? Personne n'est fichu de le dire ! On entre dans des bois, on en ressort, on suit des sentiers, parfois des sentes où l'on pourrait se retrouver nez à nez avec un sanglier, on suit de petites routes, on croise des petits villages sans nom, certains vous demande où est la mer, …. Et ça philosophe tout du long. Un exemple ? La randonnée, c'est tourner en rond. Quelqu'un a cru bon d'ajouter qu'il fallait quand même veiller à ne pas tourner en bourrique. Aï, aï, aï ! Quelques dames se sont offusquées allant même jusqu'à menacer de bouder les randos sportives. De retour aux voitures, nous venions effectivement de fermer le rond mais nous n'avions toujours pas compris comment le miracle s'était accompli. Évidemment, avec des sujets de réflexion aussi prenants, personne n'a regardé la pendule jusqu'au moment où certains ont pris conscience que le temps passait plus vite que les kilomètres. Alors là, tous les arguments y sont passés : la pression barométrique avait baissé, la température était montée (c'est vrai : il faisait 16 °), on avait peu et/ou mal dormi ; il y avait eu des pauses ; on avait cogité pour évaluer le prix (très approximatif) des châteaux abandonnés et celui des bouteilles qu'ils produisaient. Est-il possible que le travail du cerveau pénalise le rythme des jambes ? Un inconscient est même allé jusqu'à supposer que, je cite : "ça avait causé". Ah bon !

A vrai dire, on avait l'impression d'être revenu des années en arrière et d'avoir affaire à une classe de cancres tentant de justifier un travail bâclé rendu en retard. AFFLIGEANT.

L'huissier mandaté pour relever les résultats indique dans son rapport :

Heure de départ : 8h 20 Heure de retour : 12 h 40

Temps total : 4 h 20 Temps de marche : 3 h 50

Distance parcourue : 20,3 km

Vitesse de marche : 5,3 km

Vitesse moyenne : 4,7 km

les photos

Du coup, une séance de rattrapage est programmée le 12 Mars 2017.

Alors, à bientôt !

 

Repost 0
Published by Jean-Claude
commenter cet article
13 février 2017 1 13 /02 /février /2017 12:42

Randonnée du jeudi 30 mars : Pour ceux qui sont inscrits pour la visite des établissements LILLET , rendez-vous à 9 h 30 sur le parking du Club house pour un covoiturage ou directement à PODENSAC à la Halle sur la grande place à 10 h 30 pour une visite de 1 h  départ de LILLET à 11 heures.Pique-nique aux voitures après la visite.           Pour ceux qui veulent venir à la randonnée de l'après-midi d'environ 11 km , rendez-vous  à la Halle sur la place de PODENSAC à 12 h 15 pour le pique-nique ou à  13 h 30  pour la rando.

Randonnée du dimanche 26 mars, Bernard vous propose une balade d’environ 19km entre le lac de « Contaut » et la plage du Pin sec (vers Hourtin) Carte IGN 1434 OT RDV sur le parking du Carré des Jalles pour un départ à 8h (Attention au changement d’heure) Ceux qui veulent s’y rendre directement, RDV à Contaut parking du lac pour un départ à 9h. Itinéraire : Salaunes-Ste Hélène-Carcans-Hourtin-Contaut (55km depuis St Médard) Pique-nique tiré du sac Avec le beau temps, un peu de sable, les chemins sont carrossables.

Soirée des randonneurs du 25 mars

 

Rando des Godillots le mardi 21 mars et se déroulera
à "Pessac sur Dordogne" circuit proposé par Anne-Marie
Boucle d'environ 30 km et 600m de dénivelé
Le terrain est en partie assez humide, ce qui impose guêtres et  bâtons.
Nous prévoyons le repas au km 20  à "Gensac", donc assez tard dans la
matinée, nous disposerons de tables avec une belle vue sur la vallée. 
si pluie  on pourra manger sous  un préau dans le village.
RDV à 6h30 pour un départ à 6h45 sur le parking du club house pour un
covoiturage ou directement sur place pour un départ à 8h.
Parking du foyer municipal (à gauche ) D 130 direction Eynesse (église Saint
Vincent ).

Rando douce du lundi 20 mars, Michel Teynié vous propose une balade au départ de « Salaunes ». Départ à 9h A 300m avant le rond-point de « Salaunes », prendre la piste à droite. Je serais au bord de la route avec ma 4L bleue

 

Randonnée du jeudi 16 mars, Michel Teynié vous propose une balade à « Listrac ».

Le beau temps sera de la partie, alors il vous donne RDV sur le parking du club house pour un départ à 13h ou directement sur place sur le parking derrière l’église de « Listrac » pour un départ de randonnée à 13h45

Randonnée sportive du dimanche 12 mars

rando sportive du 12 mars

rando douce du lundi 13 mars, Michel Beaumont vous propose, un départ à 9h du parking du « SuperU » de Cantinolle , côté avenue de l'Europe.

Par la Voie verte, nous rejoindrons la plaine horticole des Jalles, le Moulin Blanc, puis le Parc de Majollan qui se prête à de nombreuses découvertes.

Le retour s'effectuera par le même chemin, à l'exception d'un détour dans la plaine des Jalles.

Boucle d’environ 8,5 km

Randonnée jeudi 9 mars. d’environ 12 km

RDV pour un départ à 13h sur le parking du club house.Pour ceux qui voudraient se rendre directement sur place, RDV sur le parking de l’église de « St Michel de Rieufret »  pour un départ à 13h45.

Rando du Lundi 6 Mars 2017, nous irons dans les bois de sans souci pour une rando de 8 km.

passez devant le collège d'Hastignan , passez aussi le nouveau petit rond point juste après et garez vous à gauche sur le parking de l'ASCO avant la piscine pour un départ à 9 h.

Rando du jeudi 2 mars à Blanquefort - Caychac
RV habituel au Club House pour un départ à 13h00 A Caychac, RV à 13h20, au parking face à l'Eglise Saint Joseph , rue Mathurin Olivier (trajet de 10 km - 15 à 18 mn depuis le Club House). Départ de la rando, de l'Eglise, en principe à 13h30 . Si besoin, il y a le parking de l'Ecole Primaire, rue des Gravières, à moins de 5 mn .

Le circuit nous fera passer, entre autres, aux : Château Dillon, parc Majolan, lavoir de Canteret, parc et Château de Fongravey, Château Saint Ahon . C'est le Medoc donc c'est tout plat .
sortie n°7 du 18 au 19 mars à Saintes

sortie n°6 du 3 au 6 mars raquettes en vallée d'Ossau

sortie n°6 bis du 3 au 5 mars ; igloo en vallée d'Ossau

Repost 0
Published by Sergerando
commenter cet article
11 février 2017 6 11 /02 /février /2017 17:38

Et c’est ainsi que nous nous retrouvâmes à 64 sur leparking d’Intermarché pour cette sixième randonnée de l’année et la deuxième de Février, cette fois-ci sous le soleil. Aucun faît marquant pendant les 11 km du parcours, ni avant ni après si ce n’est que cette fois-ci nous n ‘avons pas eu besoin de nous abriter sous les toitures des abri-chariots les photos

Repost 0
Published by Sergerando
commenter cet article