Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
27 juin 2010 7 27 /06 /juin /2010 19:20

 

2010-0624-Val-dazun-08Ils étaient dix sept à s'être donnés rendez-vous à Arrens Marsous, à l'auberge Camélat, maison natale du poète occitan Miqueu de Camélat, pour ce week-end de redécouverte du Val d'Azun. Pour répondre aux deux niveaux de difficulté, deux groupes ont été constitués.

Au programme du niveau 1 le samedi, le pic de Bazès (1804 m), depuis le col du Soulor. Comme l'avait annoncé l'animateur que sept inconscients, abusés, avaient suivi, le parcours n'était qu'une succession de cols et de petites crêtes. Pour preuve : parti de 1474 m d'altitude, le groupe s'est retrouvé au col de Bazès à … 1509 m. Une vraie promenade. Et le pic alors ? Eh bien c'est ce gros "tas" de cailloux, là, devant nous. Waouh! Et par où y grimpe-t-on ? Le fait est qu'il n'y a pas d'escalier en colimaçon pour le 2010-0624-Val-dazun-19gravir. 300 m de dénivelée sur une distance de 500 m à vol d'oiseau… Mais, comme l'a fait remarquer un participant, nous ne sommes pas des oiseaux … Là, les avis étaient partagés et quelques adjectifs ont circulé. Une question existentielle s'est posée : était-ce du N.1 ou du N.2 ? Une heure quinze plus tard, le groupe parvenait au sommet et le problème était résolu. Pause bien méritée. De là, on voit le Val d'Azun autrement. Pour la suite, à part la descente qui s'est faite par le même itinéraire, le retour a donné lieu à quelques variantes à travers les prairies vallonnées, les troupeaux et les fleurs. Le tonnerre grondait depuis un long moment et notre arrivée aux voitures coïncida avec l'arrivée de la pluie. Rendez-vous parfait. Une question demeure : N.1 ou N.2 …? Est-ce là l'essentiel ?

2010-0625-Val-dazun-43Après cette mise en jambe, le N.1 du dimanche consistait à "parcourir" la crête du Soum de la Pène (pas de la peine…), entre les cols de Couret et de Liar, depuis le col de Couraduque. Là encore, succession de cols, de crêtes et de vertes prairies. Et puis, ça s'est compliqué; le sentier, jusque-là tranquille, s'est rétréci, rétréci … pour ne plus être qu'un fil. On appelle ça un passage aérien. Quelques chiffres : le Soum de la Pène = 1616 m; au Sud, dans le Val d'Azun, les villages de Gaillagos et d'Arcizans-Dessus a respectivement 940 et 900 m d'altitude. Côté Nord, dans le Val du Bergons, au-delà de la forêt, rassurante, couvrant le versant, quelques bergeries aux environs de 950 m d'altitude. Comme le faisait remarquer un mauvais esprit (il y en a toujours au moins un dans un groupe), pourquoi s'inscrire pour le N.2 alors qu'on peut faire le N.1 ? Bref, après quelques légères et passagères frayeurs, nous avons retrouvé le plancher des vaches … qui étaient d'ailleurs là aux abords du col de Liar. Un peu de pluie est venue perturber et réduire la pause et c'est sans la sieste que le retour s'est effectué, le beau temps revenu, par un chemin à travers la forêt, au milieu des fleurs, des senteurs et des chants d'oiseaux.

Impression générale : on a connu pire…

Quelques photos jointes pour illustrer ces souvenirs.  

 

Note annexe du "blogeur"  : Comme vous pouvez le constater les photos jointes au récit mélangent "habilement les deux niveaux de we - photos de Monique et Jean-Claude -

et je ne doute pas que le récit du groupe 2 (niveau 2, 2,5 ou 3...) rejoindra prochainement celui de Jean-Claude.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans coin montagne archives
commenter cet article

commentaires