Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
7 juillet 2011 4 07 /07 /juillet /2011 20:32


            Hébergés au gîte "Le Lustou" à Vielle Aure (et non chez la vieille Aure), charmant village attenant à Saint-Lary, les cinq occupants ont confortablement pris possession des lieux le vendredi soir. Avec une grande cuisine bien équipée et une salle à manger grande comme une salle de bal, nous avons fait de la gestion vraiment libre. Les menus étaient à la hauteur de la situation. Nous en tairons la composition par respect pour tous ceux qui n'avaient pu venir. Nous, on en salive encore en y pensant.                                                                                                                                  Le samedi, par Lustou 042un très beau temps, le petit groupe s'est rendu dans la vallée du Rioumajou. A 7 h 30, départ pour le pic de Lustou. 1700 m de dénivelée positive. Inutile de courir, on a la journée devant nous. D'abord des chemins en forêt, puis des sentiers au milieu de prairies parsemées de rhododendrons encore en fleurs; des sentiers bordés de ruisseaux  qui se jouent de la dénivelée en trichant avec des cascades; une bergerie, ses bergers, ses chiens et ses moutons, puis seulement quelques cairns ici et là entre crêtes et vallons. Après quelques névés sans histoire, la crête finale est là. Un gros amoncellement de gros cailloux mal rangés. Annoncée aérienne, elle l'était effectivement. Et enfin  le sommet. A 3023 m d'altitude, on acquiert de fait et très vite une certaine hauteur de vue. En devient-on plus intelligent ? Certains vous affirmeront que oui… même s'il ne faut pas toujours compter sur les miracles. Après un généreux bol d'air, retour tranquille en profitant de cette belle journée.

                Le dimanche, la météo s'était dégradée. Au programme : averses orageuses et le pic de Thou. Notre départ pour la randonnée a été salué par quelques roulements de tonnerre. Très vite, nous avons compris que ce serait Thou ou rien. Ce fut rien. En effet, au bout d'une heure de marche sous la pluie et sous les ponchos qui claquaient au vent, le groupe faisait courageusement demi-tour, mais frustré tout de même. Que faire d'autre sous la pluie ? Chanter ? Rentrer chez soi ? Nous avons retenu la deuxième solution. Mais nous nous sommes dit que nous reviendrions.                                                                                                                                                                                                       Bonnes vacances et à la prochaine.

Quelques photos du samedi.

Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Claude - dans coin montagne archives
commenter cet article

commentaires