Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
12 mars 2012 1 12 /03 /mars /2012 09:15

Lundi.

2012-0227-Menton-033Les bruits de grève SNCF pour mercredi, plus la récupération de la fatigue du voyage, nous incitent à commencer le séjour par la visite vers Monaco (avec retour en train). Le long de la plage de Menton, le moindre grain de sable se mesure en kilos. Nous découvrons des arbres extraordinaires évadés du jurassique, des plantes grasses et épineuses contre lesquelles se frotter le dos atténue les démangeaisons, et des plantes exquises que nous ne goûtâmes point. Les grands hôtels du siècle passé et aussi du précédent, alternent avec les immeubles modernes, les jardins et les parkings privés qui abritent un parc automobile aux immatriculations polyglottes. Nous parcourons une seaside resort en demie-saison qui donne toute sa dimension au mot « standing » le long d’une mer sans marée.

Le petit chemin que nous présente Le Corbusier, nous réconcilie avec ce que doit être le chemin des douaniers : un passage plus ou moins aménagé entre la salsepareille et les arbustes montant des rochers, et les propriétés privées grillagées nous protégeant des cactus sauvages et de la barbarie de leurs figues. Domaines de Messieurs Liton et Abel, émirs de leur état.

Le contournement du Cap Martin nous fait déboucher en vue du Rocher de Monaco fermant la baie de Monte-2012-0227-Menton-052Carlo. Peu après la gare de Roquebrune, nous trouvons la petite crique de nos rêves pour le pique-nique et les ricochets au soleil. Entrer à Monaco, c'est accéder à un autre monde, où tout est moderne, gigantesque, esthétique, où les voitures sont veillées par des costauds en costume noir, où les randonneurs n'envisagent qu'en plaisantant de rentrer prendre un café dans les grands établissements qui précèdent le port. Àh le port ! Avec ses engins démesurés dont le postérieur tourné vers le quai est lui-même un garage, et ses bateaux aux vernis brillants et à l'accastillage soit traditionnel soit à base de vérins et de treuils ; et tout le port en est rempli !

2012-0227-Menton-106Par les rampes et la verdure, nous accédons à l'esplanade devant le château des Princes de Monaco, juste pour la relève de la garde : quelle discipline !... Et que de photos originales emportées par les touristes, comme une petite part du protocole, volée au passage. Bon chacun va de son côté découvrir la cathédrale, l’oiseleur de Folon, le musée océanographique et la vue sur le Cap d'Ail. Le retour se fait par la gare souterraine qui déroule devant nous ses trois tapis roulants. Certains souhaitent rentrer à pied depuis la gare de Roquebrune, mais nous sommes dans le train qui précisément saute cet arrêt ! Donc ils descendront à Carnoles pour finir le boulevard à pied. les photos

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé - dans voyages
commenter cet article

commentaires