Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
9 août 2017 3 09 /08 /août /2017 13:55

Pourquoi rêver du Tassili du Hoggar ou du Changthang alors qu'on peut aller à... Saint-Lizier d'Ustou ? Et vous voilà devant une mappemonde, le regard perdu, à la recherche de ce Saint, d'où ça déjà ? Et si on précise que nous résidions à la Colline verte, vous verriez presque déjà des petits bonshommes verts rôder aux alentours !

C'est pourtant de là que sont partis 10 aventuriers.

Le samedi, depuis le col d'Escot, ils ont frôlé le Tuc de l'Abibardis, escamoté le pic de Freychet, contourné le pic de Cerda pour venir pique-niquer au bord de l'étang d'Aubé situé dans un cirque jonché de cailloux dont beaucoup nous ont parus gros. Nous en étions... chaos. Après la pause, chasse aux cairns en direction du pic de Séron (2489 m) que nous avons seulement caressé du

regard en passant car il avait l'arête un peu ébouriffée. Une fois la crête franchie par une petite "porte", rebelote sur l'autre versant jusqu'à la cabane de Turguilla. Relative accalmie dans le relief le long des étangs de l'Astoue et de la Piède avant de franchir la crête de Séron par une succession de mains courantes et d'échelles bien sympathiques pour agrémenter le parcours. La suite vers le parking aurait pu avoir un air de déjà vu si le brouillard n'avait pas fini par nous ensevelir en fin de journée.

Bilan : 17 km et 1600 m de dénivelée. A ce tarif là, on peut considérer qu'il s'agissait d'un niveau 4 soldé au prix d'un niveau 3. Autrement dit, entre nous, une bonne affaire !

Le dimanche matin, le ciel se traînait par terre. Après les exploits de la veille, il paraissait raisonnable de ne pas vouloir être trop ambitieux. Le choix se porta sur le cirque de Cagateille avec, au-dessus, l'étang de la Hillette comme objectif. Compte-tenu des obstacles en tous genres, pierres et herbe glissantes, dalles lisses, mains courantes et le brouillard qui nous a accompagnés jusque là-haut, le parcours s'est révélé assez sportif et, tout compte fait, avec pratiquement 900 m de dénivelée, le contrat nous a paru satisfaisant, même si nous ne sommes montés qu'à 1850 m d'altitude.

En définitive, un bon week-end d'entraînement avant d'autres aventures.

Toutes les photos sont là, y compris celles prises dans le brouillard. Vous les reconnaîtrez facilement.

A la prochaine !

Partager cet article

Repost 0
Published by Patrick & Jean-Claude
commenter cet article

commentaires