Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juillet 2017 3 26 /07 /juillet /2017 07:52

Samedi 24 juin LE HOHWALD / ANDLAU

 Avant de quitter « la Petite Auberge », nos accompagnateurs tiennent à remercier le patron qui n’est autre que le Président de la Section locale du Club Vosgien. L’occasion nous est donnée de le féliciter pour la qualité du balisage et l’entretien des chemins.

La petite troupe s’engage dans une profonde hêtraie, ce qui nous change de la monotonie des sapins qui ne nous avaient pas quittés depuis 4 jours. S’orientant vers l’Est, l’itinéraire savamment concocté par notre vénérable « Dédé », se dégage progressivement du massif Vosgien couvert de sapins et nous rapproche des coteaux de la plaine d’Alsace dont les premières vignes se perdent à l’horizon.

Vers midi, nous avons franchi le Mont Ste Odile (770m) tristement célèbre depuis le crash d’un Airbus en 1992. Ce lieu très prisé des Alsaciens, abrite un monastère édifié en 680 par Ste Odile, devenue Sainte Patronne de l’Alsace, plusieurs chapelles, un mur paien qui entoure le site.

Nous déjeunons près de la Grotte des Druides, dolmen d’un temps passé.

Puis, le cheminement nous emmène vers de multiples kiosques, petits édifices e nbois entretenus ou réhabilités par le Club Vosgien, très actif. Le kiosque Jadelot se dresse sur notre chemin, édifice construit tout en bois pourvu d’un balcon offrant un vaste panorama sur le massif des Vosges.

Nous amorçons la descente vers Barr, capitale viticole du Bas-Rhin avant d’atteindre Andlau, élu 2ème village préféré des Français en 2014 et le superbe hôtel Kastelberg, encore un trois étoiles. Ça sent déjà le houblon et la mousse quotidienne qui nous attend dans un verre de « Kro » !

Le soir c’est la fête de la Saint Jean et ses feux, mais le besoin de sommeil est vital…

Dimanche 25 juin ANDLAU/ CHATENOIS

Départ toujours à la fraiche, nous quittons notre hôtel *** « Le Kastelberg » où nous avons été reçus comme des rois !! Andlau petit bourg pittoresque sur la rivière qui prend naissance au pied du champ du feu. Nous cheminons à travers bois et sous-bois pour atteindre la montagne des singes (en semi-liberté), le rocher de l’Ane, les ruines du château de Bernstein, celle du château d’Orternbourg. Au loin, superbe panorama sur le « Haut-Koenigsbourg » que nous visiterons demain. Nous logeons au gite d’étape « Aloysia » centre de la randonnée Marcel Rudloff. C’est dimanche, tout est fermé…sauf la boutique de vin d’Alsace juste à côté. On commence à voir les cigognes, les nids et on entend les claquements de becs

Lundi 26 juin CHATENOIS / CLAUSMATT 

Nous quittons Chatenois à 8h10, légèrement en retard sur le prévisionnel pour cette seconde étape de plus de 1000m de dénivelés. Nous regrettons un peu de ne pas visiter ce beau site avant notre départ mais la route sera longue aujourd’hui et nous aurons une belle visite à mi-journée…

Un chemin un peu sinueux nous conduit à une brève pause technique et consultative qu’André déclare officielle à 9h10 sur un site où nous retrouvons une réserve de singes que nous ne verrons pas,  certains cependant croient les entendre ( ?) On confirme en fin de pause la visite du château du Haut Koenigsbourg (qui remplacera largement la pause biscuit* et motive les troupes), haut lieu historique que nous atteignons à 10h40 à l’issue d’une marche dynamique et motivée.

Visite du château, symbole de la puissance germanique sous la houlette d’une jeune guide dynamique, pédagogique et motivée pour sensibiliser un groupe d’une trentaine de personnes à la puissance que dégage le haut Koenigsbourg qui s’étend  sur une superficie de 1,5 hectare…En savoir plus ? http://www.haut-koenigsbourg.fr

 

 

12h10 nous reprenons le chemin en direction de Thanenkirche et Ribeauvillé que nous effleurons , avant d’atteindre l’auberge de la  Clausmatt où le groupe séjournera ce soir. Par un chemin montant, sinueux, parfois malaisé les accompagnateurs cherchent : tantôt sur le chemin nous perdons la trace et lorsque celle-ci surgit voilà que le chemin se dérobe… Conduire le groupe relève d’une attention permanente et d’un regard constant sur le GPS….

Nous arrivons à Ribeauvillé un peu épuisés, assoiffés au terme d’une longue descente qui n’en finit pas interrompue cependant par un regard longue portée sur un magnifique château qui conforte notre route thématique de la journée… châtelains nous avons été tout au long du chemin…

A Ribeauvillé, nous pensions être arrivés ! Plus que 4 kms disent certains, plus qu’1h40 disent les autres, la trace, elle, reste muette…

C’est seulement à 17h30 que l’auberge de  Clausmatt s’offre à nous, nous avons peiné mais belle récompense par un accueil chaleureux de l’équipe et du groupe de personnes en difficultés d’insertion qui assureront avec brio le service des repas et veilleront à nos besoins divers et variés…

Le rituel de l’arrivée est reconduit : verre désaltérant, aujourd’hui ce sera cidre et/ou eau pétillante, les chefs visitent le lieu d’hébergement… Deux dortoirs celui des célibataires, celui des couples. La nuit sera-t-elle réparatrice ? Dans tous les cas elle sera collective…

*La pause technique permet de soulager des besoins naturels avant de repartir « plus léger » à ne pas confondre avec la pause « biscuit » qui, comme son nom l’indique ajoute une note de douceur et de sucré  les photos

Partager cet article

Repost 0
Published by les vosgiens de SM
commenter cet article

commentaires