Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
21 février 2017 2 21 /02 /février /2017 08:38

Neuf heures, nous quittons le confortable hôtel chalet du Trappeur sous un ciel généreux qui nous gratifie de flocons incessants

Direction le sud. Nous passons près de Cariche (vu la semaine dernière), puis la vie neuve, un crochet vers le nord dans la combe de Laisia.

Ensuite un barbelé bien tendu et agressif nous oblige à rebrousser chemin pour trouver le passage qui nous conduira aux Rasses. Il est 13h10, Bruno nous propose de continuer vers les Moussières où une salle hors sac nous attend.

Depuis le matin il neige presque sans discontinuer, parfois en averse, parfois en flocons plus légers certes mais en continu .Résultat tout est trempé, les vestes, les chaussures, les gants ! La route est proche sur la droite, mais le brouillard perturbe l’orientation, le jour blanc n’est pas loin. Après avoir tourné un peu en rond, Bruno trouve enfin la salle hors sac des Moussières et vers quinze heures, nous sommes enfin au sec et au chaud, bien accueilli par le gardien.

Chacun en profite pour mettre des gants secs, des chaufferettes et le moral remonte au beau ou presque. Le gardien nous propose un chemin raccourci qui va longer la route et faciliter la fin du parcours.

Le paysage est exceptionnel. Il a tellement neigé, les arbres sont chargés et les branches croulent sous un épais manteau neigeux tout est blanc et pur. La trace est profonde. Le coucher du soleil nous propose, pendant une minute tout au plus, un ciel violet pourpre, magnifique, c’est notre cadeau d’arrivée

La petite troupe arrive enfin vers dix-sept heures trente. Tout le monde est fourbu mais très heureux d’arriver, il fait nuit, le paysage est tellement blanc que les frontales ne sont pas utiles. Bravo à notre accompagnateur qui a toujours su garder son calme dans un contexte un peu délicat compte tenu de la météo.

Après un pot avec Bruno qui repart le soir même dans la Drome, la douche chaude, les vêtements secs, la vie est changée et nous sommes prêts pour affronter le dernier dîner du séjour.

Repas du soir : pâtes bolognaises (carbonara pour certains), fromage, crème caramelet côte du rhône. (une fois n'est pas coutume)

Distance 21 km et dénivelé +440/-465 m

Bilan du séjour : randonnée de 123.3 km + 3540/-3480m de dénivelée dans une neige parfois assez lourde, mais de la neige quand même, malgrè les incertitudes météo du départ.  les photos

Partager cet article

Repost 0
Published by Alain & André & Gabriel & Patrick
commenter cet article

commentaires