Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
20 avril 2016 3 20 /04 /avril /2016 16:56

, à quelques kilomètres au nord de Castillon.

On peut passer sur la départementale sans soupçonner la présence de ce joli petit village qui rassemble ses maisons et sa massive église romane derrière une ceinture boisée, dans un petit vallon égayé de deux étangs. Au niveau de la route, une tour étrange supportait, il y a encore peu de temps un relai de télévision, et rappelle qu’il faudra tourner à droite au prochain carrefour.

Le printemps annoncé était bien au rendez-vous et inondait la campagne de fleurs et de cette nouvelle verdure si tendre et si fragile. Les premières hirondelles, et quelques gouttes de pluie étaient de la partie, surtout l’après-midi. Il y a même eu plusieurs fois du soleil !

Rareté en rando du dimanche, l’unique magasin de Francs était ouvert, et l’irruption de six randonneurs n’y est pas passée inaperçue. Les ficelles, viennoiseries et cannelés maison en ont fait les frais.

Nous avons manqué le vide-grenier de St Médard, mais pas celui de Tayac. Gilbert y a trouvé cinq représentants d’une certaine confrérie, mais hélas, le prix était à la hauteur de la qualité (3 € pièce), et il a dû renoncer. Dommage : nous aurions continué à onze !

Nous étions six au rendez-vous de St Cibard

Je ne vous citerai que quelques châteaux, afin de vous laisser croire que l’arrosage était une histoire de chais, entre côtes de Castillon et côtes de Francs : partis en effleurant Nichon par le domaine de Puygueyraud, intéressés par la cour du château de Francs, nous avons longuement contemplé le château (fort) de Monbadon, puis le château Faure, avant de traverser le domaine du Château Puyfromage (sans fromage).

Il a pourtant été vu plusieurs troupeaux de moutons à tête noire, à proximité des vignobles : il semble que cette activité constitue localement un complément par la production d’agneaux mais pas de produits laitiers.

Le secteur boisé au nord, parsemé d’étangs artificiels, abrite plusieurs palombières visiblement entretenues. Des bancs nous ont accueillis pour le déjeuner au bord de l’eau d’une des nombreuses réserves forestières.

Stimulés par les averses, nous avons bouclé notre périple vers 15h30, et pu faire un peu de tourisme sur le chemin du retour (château Pitay, château Monbadon etc) : châteaux romantiques, ou fortifiés, ou de production prestigieuse. Il y a encore beaucoup de choses à découvrir pour les quatre saisons à St Cibard.

Partager cet article

Repost 0
Published by Hervé
commenter cet article

commentaires