Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
14 novembre 2014 5 14 /11 /novembre /2014 10:20
godillots entre soleil et pluie

Les Godillots dans le grand monde…

En ce matin légèrement brumeux, tous ont finalement trouvé le petit parking à l'entrée du petit village de Labarde. Une fois équipés, alors qu'ils pensaient s'éclipser par l'Ouest, les 24 mousquetaires présents sont partis plein Est. Et pourquoi donc ? Mais parce que c'est le côté où se lève le soleil ! Le choix s'est d'ailleurs révélé judicieux parce qu'il est effectivement venu à notre rencontre. Nous avons trouvé ça très sympathique. Du coup, pas d'hésitation : de vignes en prés et bois, une petite chapelle par-ci, une cabane par-là, en suivant la Maqueline (très gironde, la nouvelle), nous sommes tombés sur un bras de Garonne. Port d'Issan, qu'ils ont dit ! C'est par là que la Garonne devient Gironde. De rares maisons, quelques barques et carrelets près d'une aire de repos… qui porte bien son nom. De là, nous revenons voir Margaux… et ses charmes. Le soleil est maintenant radieux et illumine le feuillage roussissant des vignes. C'est subitement la vie de… châteaux. Là, par correction, on ne les compte plus ; ça ferait trop rustre. En déambulant, on admire les luxueuses constructions, les façades soignées, les parcs parfaitement entretenus. Et on se retrouve de nouveau au milieu de ce qui fait ces richesses : la vigne. On se permet de grappiller quelques "raisinettes" épargnées au moment de la vendange. Vous rendez-vous compte ? En appellation "Margaux" ? Quel luxe !

godillots entre soleil et pluie

A côté, notre pique-nique, rapidement pris sur un mauvais carré d'herbe fait un peu misérable. D'autant plus que l'horizon s'obscurcit rapidement. Très vite, quelques grondements nous signifient que la récréation est terminée. Nous repartons, l'orage aux trousses. Il nous rattrapera rapidement. Bien que tous aient "bâché", ça devient tout de même humide. Le soleil parti, les feuillages sont moins lumineux et les appareils photos ont disparu. Tout le monde baisse la tête et regarde où il pose les pieds. Finalement, sous l'effet de la pluie, comme un mauvais tissu, la randonnée a rétréci. De 30 km au départ, elle n'en faisait plus que 25 à l'arrivée.

Maintenant, entre nous, des châteaux, nous en avons vu une vingtaine.

et les photos prises par au moins 3 photographes sur un commentaire de Jean-Claude

Partager cet article

Repost 0
Published by Sergerando
commenter cet article

commentaires